Prio­ri­ser l’ap­pren­tis­sage ma­nuel

L'Autre Voix - - VIE COMMUNAUTAIRE - ÉMI­LIE PEL­LE­TIER re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

ÉDUCATION. De­puis quelques mois, un groupe de pa­rents tra­vaille bé­né­vo­le­ment à la mise sur pied d’un pro­jet de jar­din sco­laire édu­ca­tif à l’école pri­maire du Pe­tit-prince, si­tuée à l’ange-gar­dien. Avec l’arrivée im­mi­nente de l’été, ils ver­ront bien­tôt leurs ef­forts se concré­ti­ser.

Cha­peau­té et ini­tié par Éri­ka Ga­gnon, mère de deux en­fants qui fré­quentent l’école du Pe­tit-prince, le co­mi­té for­mé éga­le­ment de Clau­die Vé­zi­na et de Louis-phi­lippe Huot a pour prin­ci­pal ob­jec­tif d’ini­tier les jeunes au jar­di­nage, ain­si qu’à ses bien­faits pour l’en­vi­ron­ne­ment et la san­té. Pour Mme Ga­gnon, qui co­or­donne les opé­ra­tions, le fait de culti­ver soi-même se­rait une bonne ha­bi­tude à adop­ter pour ré­col­ter de la nour­ri­ture fraîche et exempte d’en­grais chi­mique ou de pes­ti­cides, car elle contri­bue­rait à ré­duire la pol­lu­tion cau­sée par le trans­port d’ali­ments.

« En 2018, il est fon­da­men­tal que notre jeu­nesse soit à l’af­fût de ces pro­blé­ma­tiques ali­men­taires et qu’elle com­prenne la chaîne qui s’opère pour que la nour­ri­ture ar­rive à nos as­siettes », ajoute-t-elle.

Pour la di­rec­trice de l’école, Re­née-claude Li­zotte, le jar­din édu­ca­tif re­pré­sente éga­le­ment un bon moyen pour rap­pro­cher les en­fants de la réa­li­té dans la­quelle ils vivent au quo­ti­dien.

« Il y a plu­sieurs terres agri­coles à l’ange-gar­dien et je trouve que c’est im­por­tant de les faire connec­ter avec leur propre mi­lieu et de les rat­ta­cher à des mé­tiers qui existent tout près d’eux. »

DÉ­FI PÉ­DA­GO­GIQUE

Le pro­jet du jar­din sco­laire se veut éga­le­ment le banc d’es­sai d’une toute nou­velle forme d’en­sei­gne­ment. En ef­fet, les élèves pour­ront bé­né­fi­cier de quelques ate­liers qui se­ront ani­més par des en­sei­gnants ou des bé­né­voles spé­cia­li­sés en en­vi­ron­ne­ment et en bo­ta­nique.

«On a beau­coup dé­lais­sé l’en­sei­gne­ment ma­nuel au cours des der­nières an­nées, mais cette nou­velle mé­thode d’ap­pren­tis­sage re­liée au jar­din est sti­mu­lante parce qu’ils pour­ront y par­ti­ci­per ac­ti­ve­ment », s’est ré­jouie Mme Li­zotte.

Ain­si, deux bacs en bois de cèdre ont ré­cem­ment été construits en vue d’ac­cueillir lé­gumes, sous forme de graines ou de plan­tules, qui se­ront plan­tés par les jeunes. Le jar­din se­ra consti­tué d’une va­rié­té de plan­ta­tions comme des to­mates, des concombres, des fèves, des ca­rottes, des ra­dis, des pois mange-tout et des fines herbes.

Pour la pre­mière phase du pro­jet, ce sont près de 75 élèves, soit en­vi­ron le tiers de l’école, qui prennent part à la toute pre­mière mise en terre, au dé­but du mois de juin. Ils pour­ront ain­si ré­col­ter le fruit de leur tra­vail dès la ren­trée sco­laire 2019. L’an pro­chain, à pa­reille date, on pré­voit aus­si la construc­tion de six autres bacs, pour éven­tuel­le­ment élar­gir la cueillette.

« On part de quelque chose de tout pe­tit cette an­née, mais qui va être ap­pe­lé à croître avec les an­nées, tout comme les plants ! » a joyeu­se­ment conclu la di­rec­trice.

Le pro­jet jouit de l’aide de nom­breux com­man­di­taires qui ont of­fert temps, ar­gent et ser­vices en tous genres. Une le­vée de fonds est tou­jours en cours pour as­su­rer son dé­ve­lop­pe­ment.

Mé­tro Mé­dia – Émi­lie Pel­le­tier)

Les élèves se ré­jouissent de cette forme d’en­sei­gne­ment ex­té­rieure.(pho­to

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.