La Coupe Va­nier avant les as­pi­ra­tions per­son­nelles

Une an­née char­nière pour Sa­muel Ché­nard

L'Autre Voix - - SPORTS - CHARLES LALANDE re­dac­tion_­que­bec@tc.tc

FOOT­BALL. Le quart-ar­rière Sa­muel Ché­nard en se­ra à une qua­trième sai­son avec le Rouge et Or. Le pro­duit lo­cal en­tend conso­li­der son poste de sub­sti­tut pour pi­lo­ter l’of­fen­sive la­val­loise en 2019.

Le ré­sident de Sainte-foy sa­vait dans quoi il s’em­bar­quait à l’hi­ver 2014 quand il a si­gné sa lettre d’en­ga­ge­ment avec le ré­pu­té pro­gramme de l’uni­ver­si­té La­val.

À ce mo­ment, une verte re­crue nom­mée Hu­go Ri­chard était ra­pi­de­ment de­ve­nue l’homme de confiance de l’en­traî­neur-chef Glen Cons­tan­tin au poste de quart-ar­rière.

Pour ce­lui qui avait éga­le­ment vi­si­té l’uni­ver­si­té de Sher­brooke, il au­rait été ten­tant de joindre le Vert et Or. Leur pi­vot ve­dette de l’époque, Jé­ré­mi Roch, ache­vait son stage uni­ver­si­taire et Ché­nard au­rait eu la chance de se battre pour le poste de par­tant dès sa deuxième an­née.

Au­jourd’hui, le nu­mé­ro 8 ne re­grette au­cu­ne­ment sa dé­ci­sion. Bien au contraire. « Jouer avec le Rouge et Or, c’est quelque chose de spé­cial que tu ne re­trouves pas ailleurs. Pour moi, c’était aus­si un rêve de jeu­nesse », dit ce­lui qui a été un dé­ten­teur de billets de sai­son avec ses pa­rents, Ch­ris­tiane Pa­ri­seau et Yves Ché­nard, toute son en­fance.

On ne l’a pas beau­coup vu sur le ter­rain, mais il n’est pas l’ombre du joueur qu’il était lors de la conclu­sion de sa car­rière col­lé­giale. «J’ai tel­le­ment ap­pris en trois ans. Sim­ple­ment en cô­toyant Hu­go Ri­chard, un per­fec­tion­niste qui mé­rite d’être consi­dé­ré comme l’un des meilleurs quarts uni­ver­si­taires ca­na­diens », lance ce­lui qui louange éga­le­ment ses en­traî­neurs.

DE L’AC­TION, DANS L’OMBRE

Le rôle de quart-ar­rière sub­sti­tut est sou­vent dé­peint, dans les films, comme étant pas­sif et peu im­pli­qué dans l’ac­tion. Dans la réa­li­té, c’est tout le contraire. Il suf­fit d’ob­ser­ver Sa­muel Ché­nard pour le sa­voir.

Sur les lignes de cô­té, il a un casque d’écoute qui lui per­met d’être en com­mu­ni­ca­tion constante avec le co­or­don­na­teur of­fen­sif Jus­tin Éthier. At­ten­tif, il note les jeux choi­sis par son équipe ain­si que les cou­ver­tures uti­li­sées par la dé­fen­sive ad­verse.

« À ma pre­mière an­née, Marc-an­toine Lan­ge­vin était le deuxième quart alors j’ai da­van­tage ob­ser­vé et écou­té ce qu’il fai­sait. De­puis deux ans, mes res­pon­sa­bi­li­tés ont aug­men­té. Entre les sé­quences of­fen­sives, je parle par­fois à Hu­go pour ap­por­ter des ajus­te­ments. »

EN AVANCE POUR 2019 ?

Lors du der­nier camp prin­ta­nier en Flo­ride, Ri­chard était ab­sent en rai­son du camp d’éva­lua­tion de la Ligue canadienne de foot­ball. Pen­dant ce temps, Ché­nard et Da­vid Pel­le­tier (l’autre quart-ar­rière) se sont par­ta­gé éga­le­ment les ré­pé­ti­tions, mais Ché­nard était ce­lui qui s’élan­çait en pre­mier, ce qui est de bon au­gure pour ce­lui qui veut être par­tant pour la cam­pagne 2019. Un mo­ment qu’il at­tend pa­tiem­ment de­puis « long­temps ».

« Cette sai­son, je vais faire ce que j’ai à faire. Je ne vais pas pen­ser à l’an­née sui­vante. Comme tous mes co­équi­piers, je vais tout don­ner pour le but ul­time de l’équipe : la Coupe Va­nier. »

UN HO­RAIRE CHAR­GÉ À L’ÉCOLE

Étu­diant de qua­trième an­née au bac­ca­lau­réat en en­sei­gne­ment se­con­daire, l’ath­lète s’est ins­crit à un cer­ti­fi­cat en ad­mi­nis­tra­tion, un autre do­maine qui l’in­té­resse par­ti­cu­liè­re­ment. À long terme, il as­pire à un poste de di­rec­tion.

Son qua­trième stage de­vait avoir lieu cet au­tomne, mais il a convain­cu l’uni­ver­si­té La­val de le re­pous­ser à cet hi­ver en rai­son de sa sai­son de foot­ball.

Pen­dant 15 se­maines, le fu­tur pro­fes­seur de sciences au­ra à sa charge 50 % des tâches d’un en­sei­gnant de l’école se­con­daire Ro­ger-com­tois.

Il don­ne­ra éga­le­ment un coup de main à Ni­co­las St-pierre, res­pon­sable du pro­gramme de foot­ball de l’éta­blis­se­ment sco­laire. « Plus tard, c’est ce que je veux faire dans la vie : en­sei­gner à l’école et au foot­ball. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.