Un mes­sage de per­sé­vé­rance si­gné Sté­pha­nie St-jean

Le Bulletin - - COMMUNAUTAIRE - LOUIS-CHARLES POULIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

TENACITÉ. Ga­gnante de La Voix, Sté­pha­nie St-jean a ren­con­tré les élèves de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle et gé­né­rale aux adultes, le 19 avril, à l’au­di­to­rium de l’école se­con­daire Louis­jo­seph-pa­pi­neau (LJP).

Elle a ac­cep­té de se prê­ter au jeu de l’en­sei­gnante Syl­vie La­cha­ri­té et du di­rec­teur de l’école LJP, Jean Beau­champ, qui lui ont po­sé des ques­tions sur son pas­sé, son pré­sent et son fu­tur.

La chan­teuse ori­gi­naire de la ré­gion en a pro­fi­té pour li­vrer un mes­sage de per­sé­vé­rance et de confiance en soi afin d’in­ci­ter les élèves à al­ler jus­qu’au bout de leurs rêves.

«C’est im­por­tant que les jeunes se disent que ça va bien al­ler. J’ai été long­temps à me dire que ça n’al­lait pas bien al­ler et dans le fond ce n’était pas vrai. J’avais vrai­ment le goût de par­ta­ger ça aux amis», fait sa­voir la chan­teuse qui sou­haite que les jeunes croient da­van­tage en leur po­ten­tiel et conti­nuent à «bû­cher» pour ac­com­plir leurs rêves.

C’est d’ailleurs ce qu’elle fait pré­sen­te­ment pour conti­nuer à faire sa place dans son do­maine et à se rendre à La Voix. Elle avait es­sayé les préau­di­tions de Star Aca­dé­mie et de La Voix à maintes re­prises, de­puis qu’elle est âgée de 17 ans, avant de fi­na­le­ment se tailler une place.

Sté­pha­nie St-jean a avoué qu’elle n’avait pas ter­mi­né ses études se­con­daires lors de son pas­sage à l’école se­con­daire Hor­mis­das-ga­me­lin. «J’étais vrai­ment sur un genre de bur­nout de l’école et ça n’al­lait pas vrai­ment bien dans ma vie. Ça me nui­sait beau­coup d’ar­ri­ver à l’école et d’avoir tou­jours des C’est im­por­tant que les jeunes se disent que ça va bien al­ler.» Sté­pha­nie St-jean échecs. Je n’avais pas les ou­tils né­ces­saires à l’époque pour af­fron­ter ça», se confie-t-elle.

Au­jourd’hui, il ne lui manque que son fran­çais et une ma­tière op­tion­nelle à com­plé­ter, puis­qu’elle a sui­vi des cours au Centre la Ci­té à Mas­son. «J’ai fi­na­le­ment ter­mi­né avec de l’en­ri­chi en ma­thé­ma­tique, en an­glais et dans plein de ma­tières, pré­cise-t-elle rê­vant de pou­voir ob­te­nir son di­plôme d’études se­con­daire un jour. Je vais le ter­mi­ner, c’est sûr, à un mo­ment dans ma vie. Pour le mo­ment, c’est plus dif­fi­cile avec mon mode de vie, mais dès que je vais avoir un peu plus de temps, je vais le faire.»

AL­BUM EN PRÉ­PA­RA­TION

Deuxième al­bum en pré­pa­ra­tion, la Bu­cki­noise a li­vré quelques pen­sées sur son pro­jet ac­tuel.

«Ça va vrai­ment être du Sté­pha­nie St-jean et ça va être soul à l’os», en­vi­sage-t-elle.

Lors de son pas­sage de­vant les élèves, elle en a pro­fi­té pour li­vrer une per­for­mance mu­si­cale en com­pa­gnie de son gui­ta­riste Phi­lippe Bi­gras. Par la suite, elle a pris le temps de ren­con­trer les élèves, de si­gner des au­to­graphes et de prendre des pho­tos.

Elle se­ra à la Salle Jean-des­préz, les 5 et 6 oc­tobre, ain­si qu’au Fes­ti­val coun­try de Bow­man, le 30 juin.

(Pho­to La Pe­tite-na­tion – Louis-charles Poulin)

La grande ga­gnante de La Voix IV, Sté­pha­nie St-jean, était à Pa­pi­neau­ville pour li­vrer un mes­sage de per­sé­vé­rance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.