Hy­dro­po­thi­caire se re­tire de la pro­mo­tion du Tour­noi de golf V.I.P.

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POU­LIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

CONTRI­BU­TION. Au len­de­main de l’an­nonce qu’hy­dro­po­thi­caire as­su­re­rait la pré­si­dence d’hon­neur du Tour­noi de golf V.I.P., le pro­duc­teur de can­na­bis a dé­ci­dé de faire marche ar­rière en re­ti­rant son lo­go et son nom du ma­té­riel pro­mo­tion­nel de l’évé­ne­ment.

Une confé­rence de presse avait été or­ga­ni­sée la se­maine der­nière où l’en­tre­prise ba­sée à Mas­son-an­gers avait an­non­cé vou­loir ver­ser plus d’un mil­lion $ à des or­ga­nismes du mi­lieu, no­tam­ment en san­té, en édu­ca­tion et au ni­veau de l’en­vi­ron­ne­ment au­tant dans la ré­gion que par­tout au pays.

«Ça pour­rait être pour l’édu­ca­tion des jeunes con­cer­nant l’uti­li­sa­tion du can­na­bis ou pour ai­der des or­ga­nismes comme la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau», avait in­di­qué le vice-pré­sident de la res­pon­sa­bi­li­té so­ciale d’hy­dro­po­thi­caire, Dr Ter­ry Lake.

Il avait ex­pri­mé le dé­sir que, comme c’est le cas dans l’état du Co­lo­ra­do aux États-unis, les pro­fits re­liés à la vente du can­na­bis per­mettent de sub­ven­tion­ner des écoles, des hô­pi­taux et des in­fra­struc­tures so­ciales. «Nous es­pé­rons que ce se­ra pa­reil au Ca­na­da.»

Hy­dro­po­thi­caire avait dé­ci­dé de s’as­so­cier avec la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau en as­su­rant la pré­si­dence d’hon­neur, par l’en­tre­mise de M. Lake, du 28e Tour­noi de golf V.I.P. qui sert à ré­col­ter de l’ar­gent pour amé­lio­rer les soins et ser­vices en san­té of­ferts à la po­pu­la­tion de la Val­lée-de-la-lièvre et de la Pe­tite-na­tion.

Cet évé­ne­ment est pré­vu au Club de golf de Bu­ckin­gham le 1er juin et l’ob­jec­tif est d’amas­ser plus que l’an der­nier, soit 50 000 $.

Dé­jà 15 000 $ ont été ré­col­tés grâce à un chèque re­mis par Hy­dro­po­thi­caire, qui mal­gré son re­trait de la pré­si­dence d’hon­neur a dé­ci­dé de main­te­nir son don.

En confé­rence de presse, l’en­tre­prise Hy­dro­po­thi­caire avait dit être heu­reuse de contri­buer à la mis­sion de la Fon­da­tion San­té Pa­pi­neau qui res­semble à la sienne, se­lon Mme St-cyr.

«Notre or­ga­ni­sa­tion a été fon­dée à la base pour of­frir aux gens qui ont dif­fé­rents troubles phy­siques et psy­cho­lo­giques un sou­la­ge­ment ou une forme al­ter­na­tive de mé­di­ca­ment. Tout comme la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau, notre but ul­time est d’amé­lio­rer la vie des gens, leur san­té et leur bien-être, donc l’al­liage était tout à fait na­tu­rel», in­di­quait la porte-pa­role de l’en­tre­prise qui a l’in­ten­tion d’of­frir ses pro­duits sur le mar­ché ré­créa­tif une fois la ma­ri­jua­na lé­ga­li­sée.

Lors de la confé­rence de presse, la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau avait confié ne pas per­ce­voir de pro­blème éthique pré­sen­te­ment à s’as­so­cier avec le pro­duc­teur de can­na­bis. «C’est une en­tre­prise qui est en pleine ex­pan­sion et qui va de­ve­nir l’un des plus grands em­ployeurs de la ré­gion. Nous sommes très fiers d’être as­so­ciés à des gens qui s’im­pliquent dans leur com­mu­nau­té», avait dé­cla­ré la pré­si­dente de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau, Na­tha­lie Na­don, qui pré­cise qu’il y a eu une ré­flexion de la part de son or­ga­nisme avant d’of­fi­cia­li­ser son par­te­na­riat avec Hy­dro­po­thi­caire.

RÉ­AC­TION DE LA MI­NISTRE

Au len­de­main de l’an­nonce, la mi­nistre dé­lé­guée à la San­té pu­blique, Lu­cie Char­le­bois, a ré­agi à la com­man­dite d’hy­dro­po­thi­caire au Tour­noi de golf VIP. Dans un ar­ticle pu­blié, elle ex­prime qu’il s’agit d’une forme de pu­bli­ci­té qui de­vrait être in­ter­dite, comme c’est dé­jà le cas en ce qui concerne l’in­dus­trie du ta­bac. «J’in­vite ce pro­duc­teur-là à ré­flé­chir à ce qu’il est en train de faire [...] Je les in­vite à re­pen­ser à leur com­man­dite», avait-elle dé­cla­ré dans l’ar­ticle.

À la suite de cette in­ter­ven­tion de Mme Char­le­bois, Hy­dro­po­thi­caire, par voie de com­mu­ni­qué, a dit com­prendre que «nous nous trou­vons ac­tuel­le­ment dans une pé­riode de sen­si­bi­li­té ac­crue au­tour de la ques­tion de l’usage mé­di­cal et à des fins ré­créa­tives du can­na­bis au Qué­bec.»

Hy­dro­po­thi­caire a dé­man­dé à la Fon­da­tion de re­ti­rer le lo­go de son en­tre­prise du ma­té­riel pro­mo­tion­nel de l’évé­ne­ment ain­si que toute autre men­tion de l’en­tre­prise lors de cet évé­ne­ment.

En ré­ponse à ce dé­sis­te­ment, la directrice gé­né­rale de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau, Anne Mer­cier, a fait sa­voir qu’elle «com­prend et res­pecte la dé­ci­sion d’hy­dro­po­the­ca­ry» en re­mer­ciant le pro­duc­teur de can­na­bis de main­te­nir son ap­pui fi­nan­cier de 15 000$. www.fon­da­tion­san­te­de­pa­pi­neau.ca, 819 9864016 ou isa­belle.plouffe@ssss.gouv.qc.ca

(Pho­to Le Bul­le­tin – Louis-charles Pou­lin)

Le vice-pré­sident de la res­pon­sa­bi­li­té so­ciale d’hy­dro­po­thi­caire, Dr Ter­ry Lake, en com­pa­gnie d’anne Mer­cier et Na­tha­lie Na­don de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau lors de la confé­rence de presse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.