Les pa­ra­doxes, un su­jet at­trayant

Le Bulletin - - GALA ÉTUDIANT - CASSANDRE DUBÉ École se­con­daire Hor­mis­das-ga­me­lin

Se­lon le La­rousse, pa­ra­doxe pro­vient du grec pa­ra­doxos qui si­gni­fie contreo­pi­nion. Ce sont deux as­pects qui sont pour la plu­part du temps vrais, mais qui pa­raissent dé­fier la lo­gique à cause de leurs contra­dic­tions. On ap­pelle ce­la un pa­ra­doxe et il en existe plu­sieurs sortes.

Les pa­ra­doxes sont des su­jets plu­tôt in­té­res­sants pour ceux qui aiment la phi­lo­so­phie (le ques­tion­ne­ment sur des concepts lo­giques ou illo­giques). De nos jours, de nom­breux pa­ra­doxes ont été dé­cou­verts et ils sont tous au­tant fas­ci­nants et com­pli­qués les uns que les autres.

Les pa­ra­doxes sont in­té­res­sants par le fait qu’ils sont mys­té­rieux, en par­ti­cu­lier les pa­ra­doxes phi­lo­so­phiques qui né­ces­sitent plu­sieurs ré­flexions. Par exemple, si j’af­firme que cette phrase est fausse, alors on peut dire que c’est vrai que la phrase est fausse. Est-elle vraie ou fausse fi­na­le­ment ? Aus­si, dans cette phrase contient sept mots, il n’y a pas sept mots. Ce­pen­dant, dans cette phrase ne contient pas sept mots, on com­prend qu’il y en a sept. Voi­là des exemples de pa­ra­doxes.

Dans un do­maine un peu plus com­plexe, il y a des pa­ra­doxes ma­thé­ma­tiques. Si je prends, par exemple, le quo­tient de 1/9 qui est 0,11111... et 2/9 qui est 0,22222… et ain­si de suite jus­qu’à 9/9 où le pa­ra­doxe sur­vient. Le quo­tient de 9/9 n’est pas 0,99999… mais 1, même si ça ne suit pas la lo­gique.

Plus les pa­ra­doxes sont com­pli­qués, plus je les trouve fas­ci­nants. C’est un su­jet qui sort de l’or­di­naire et qui per­met de for­mer nos propres théo­ries et nos propres opi­nions sans que per­sonne ne puisse nous cri­ti­quer, puis­qu’au dé­part, un pa­ra­doxe dé­fie dé­jà la lo­gique des choses.

La vie est rem­plie de mys­tères et de contra­dic­tions que l’hu­main semble ne ja­mais pou­voir per­cer. C’est un pa­ra­doxe : on dé­couvre cer­taines théo­ries, mais plu­sieurs autres sont ajou­tées et doivent être ré­étu­diées. Au bout du compte, som­mes­nous tous coin­cés dans un pa­ra­doxe tem­po­rel sans le sa­voir, ou peut-être faut-il tout sim­ple­ment être pa­tient et faire notre pos­sible pour l’im­pos­sible ?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.