Anne Mer­cier quitte la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - LOUIS-CHARLES POULIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

DÉ­PART. Après plus de sept ans au sein de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau, Anne Mer­cier quit­te­ra la di­rec­tion gé­né­rale de l’or­ga­nisme, le 1er juin, pour re­le­ver de nou­veaux dé­fis pro­fes­sion­nels à l’ex­té­rieur de la ré­gion.

Mme Mer­cier men­tionne que son dé­part n’était pas son­gé, mais qu’une op­por­tu­ni­té s’est pré­sen­tée et elle a dé­ci­dé de sau­ter sur l’oc­ca­sion.

«J’aime mon­ter des choses, j’aime en dé­ve­lop­per et j’aime le ter­rain et c’est une belle op­por­tu­ni­té pour ça», fait sa­voir celle qui a ac­cep­té le poste de di­rec­trice ré­gio­nale pour Cen­traide à Drum­mond­ville.

Elle pré­cise que six Cen­traide viennent d’être fu­sion­nés dans l’ouest et au centre du Qué­bec et que des di­rec­teurs ré­gio­naux ont été nom­més dans les dif­fé­rents sec­teurs de la fu­sion. «Je vais être la fi­gure de Cen­traide pour le sec­teur, sa por­te­pa­role et je vais avoir les gros comptes. Je vais faire du dé­ve­lop­pe­ment, de la re­pré­sen­ta­tion et je vais être l’image», dit Mme Mer­cier qui se rap­proche ain­si de sa mère ha­bi­tant à Qué­bec.

Sa der­nière jour­née de tra­vail au sein de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau se­ra le 1er juin, soit celle du Tour­noi de golf V.I.P., qui sert à amas­ser des fonds pour l’or­ga­nisme.

Du­rant ses an­nées au sein de la Fon­da­tion, la phi­lan­thro­pie s’est beau­coup pro­fes­sion­na­li­sée en gé­né­ral, avec l’ajout de cours et d’un ordre, et que l’or­ga­nisme aus­si. Elle af­firme lais­ser la Fon­da­tion avec «des ou­tils pro­fes­sion­nels et un code d’éthique» et une «no­to­rié­té».

Se­lon elle, la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau est devenue de plus en plus ac­ces­sible à la com­mu­nau­té et proche de ses do­na­teurs et usa­gers du­rant les der­nières an­nées.

«Je pense que c’est un gros lègue.»

Avec plus de 8,5M$ in­ves­tis et une va­leur de l’or­ga­nisme es­ti­mée à 1,5 mil­lion $, la Fon­da­tion est en san­té, croit-elle.

La pré­si­dente de la Fon­da­tion, Na­tha­lie Na­don, a te­nu à re­mer­cier Mme Mer­cier pour tout le tra­vail ac­com­pli à la barre de l’or­ga­nisme.

«Tou­jours in­tègre et juste, elle a su ins­tau­rer des règles et pro­cé­dures qui ont per­mis à la Fon­da­tion de pas­ser à tra­vers plu­sieurs chan­ge­ments im­por­tants: po­li­tique ali­men­taire des éta­blis­se­ments de san­té, nou­velles règles fi­nan­cières en­ca­drant les or­ga­nismes de bien­fai­sance, la fu­sion de deux fon­da­tions et des CSSS.»

«On lui doit no­tam­ment la réa­li­sa­tion d’un plan stra­té­gique, de la re­struc­tu­ra­tion des postes à l’in­terne, de di­verses po­li­tiques, la mise sur pied d’un pro­gramme de dons ma­jeurs, et bien d’autres ou­tils qui ont fa­vo­ri­sé de belles réa­li­sa­tions en termes d’in­ves­tis­se­ment dans les ins­tal­la­tions du ter­ri­toire de la Val­lée-de-la-lièvre et de la Pe­ti­te­na­tion», conclut-elle.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

La di­rec­trice gé­né­rale de la Fon­da­tion San­té de Pa­pi­neau quit­te­ra ses fonc­tions le 1er juin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.