LE CLUB DES P’TITS AMIS

Le Bulletin - - ACTUALITÉS -

Chaque se­maine, je croise de fi­dèles lec­teurs. On se sa­lue, et on échange ou­ver­te­ment sur les su­jets de l’heure. Les ir­ri­tants, comme les bons coups. J’ap­pré­cie ce mo­ment. Ce­la m’aide à mieux faire mon tra­vail, avec équi­té, et gros bon sens.

As­sez de pré­am­bule. Je passe au vif du su­jet: le club des p’tits amis. Un groupe sé­lect qui existe de­puis la nuit des temps et qui se ren­voie l’as­cen­seur. No­mi­na­tions pres­ti­gieuses. Em­plois payants. Avan­tages so­ciaux illi­mi­tés sans contraintes. Par­tage d’in­fos pri­vi­lé­giées.

Les p’tits amis, ce sont ceux et celles qui sou­tirent le maxi­mum du sys­tème. Ils savent na­vi­guer dans les dé­dales ad­mi­nis­tra­tifs et connaissent toutes les li­mites des lois. L’idée est de conser­ver le pou­voir, de s’en­ri­chir, en en­tre­te­nant des liens po­li­tiques et éco­no­miques ser­rés. Le club des p’tits amis prend le ci­toyen or­di­naire (vous et moi) pour une va­lise, en jus­ti­fiant avec le sou­rire des dé­penses fa­ra­mi­neuses, payées ma­jo­ri­tai­re­ment par nos de­niers pu­blics.

LE G7 : EN­CORE CRÉ­DIBLE ET NÉ­CES­SAIRE ?

Le 44e Som­met du G7 a lieu cette an­née les 8 et 9 juin, au Ma­noir Ri­che­lieu de La Mal­baie, dans Char­le­voix. Le Ca­na­da est le pays hôte. Quand j’ai lu que ces deux jours de ren­contres à huis clos vont coû­ter aux contri­buables ca­na­diens la co­quette somme de 608 mil­lions de dol­lars (or­ga­ni­sa­tion, ac­cueil, hé­ber­ge­ment, sé­cu­ri­té, pré­si­dence pour l’an­née 2018), j’ai été hor­ri­pi­lé. Scan­da­li­sé. Les réa­li­sa­tions concrètes du G7 mé­ritent-elles une telle dé­pense d’ar­gent ?

Dans un monde où l’hon­nête tra­vailleur en arrache pour joindre les deux bouts, il est in­dé­cent de dé­pen­ser plus d’un de­mi-mil­liard de dol­lars pour quelques réunions de re­la­tions pu­bliques entre chefs d’état et leurs dé­lé­ga­tions. Il est temps de sor­tir du cadre pour di­mi­nuer les coûts en ex­plo­rant d’autres for­mules. Un na­vire mi­li­taire au mi­lieu du Pa­ci­fique ? Un sous-ma­rin in­co­gni­to ? Un lieu se­cret sé­cu­ri­sé, tou­jours au même en­droit ?

Chaque Som­met a pro­vo­qué des dé­bor­de­ments. Des af­fron­te­ments vio­lents, entre la po­lice, les ma­ni­fes­tants, et des mil­liers de voyous qui en pro­fitent pour faire du gra­buge et tout cas­ser. Cette fois-ci, les com­mer­çants et ha­bi­tants du Vieux Qué­bec se­ront ci­blés. Si ce­la ar­rive, des images de vio­lence fe­ront le tour de la pla­nète. Rien de trop glo­rieux pour vendre une ré­gion.

Le G7, ce ne sont plus que 7 pays où l’éco­no­mie et le PIB sont loin d’avoir le même poids : Étatsu­nis, Royaume-uni, France, Al­le­magne, Ja­pon, Ita­lie, Ca­na­da. Sept pays où dé­ve­lop­pe­ment, gou­ver­nance, droits de la per­sonne, en­vi­ron­ne­ment, sont gé­rés dif­fé­rem­ment. Sept pays qui se di­visent des pointes de tarte. La dé­fi­ni­tion par­faite du club des p’tits amis !

OR­GA­NI­SA­TION IN­TER­NA­TIO­NALE DE LA FRAN­CO­PHO­NIE

L’an­cienne Gou­ver­neure-gé­né­rale du Ca­na­da, Mi­chaëlle Jean, élue il y a quatre ans à la tête de cette or­ga­ni­sa­tion mon­diale, a dé­çu, et n’au­rait pas li­vré la mar­chan­dise aux yeux de ses dé­trac­teurs. Mal­gré tout, elle compte sol­li­ci­ter un deuxième man­dat à la mi-oc­tobre. Le Ca­na­da et le Qué­bec l’ap­puient du bout des lèvres. Mais la France a dé­jà an­non­cé qu’elle don­ne­ra son vote à une can­di­date afri­caine.

Les dé­penses fri­voles de ma­dame Jean ont fait les man­chettes. No­tam­ment, les 500 000 dol­lars pui­sés à même les fonds pu­blics pour ré­no­ver sa ré­si­dence of­fi­cielle à Pa­ris. L’achat d’un pia­no de 20 000 dol­lars. Un chauf­feur pri­vé pour son conjoint. Cette fois, le club des p’tits amis pour­rait bien la lar­guer.

HUI­TIÈME FESTIBIÈRE DE GA­TI­NEAU

Pour mieux di­gé­rer l’ac­tua­li­té des der­nières se­maines, je vous in­vite à prendre une bonne bière entre amis, du 31 mai au 2 juin, au Mu­sée ca­na­dien de l’his­toire.35 bras­se­ries. 350 bières ar­ti­sa­nales à dé­cou­vrir. Un ren­dez-an­nuel fes­tif qui nous rap­proche de l’été, des festivals, et des va­cances !

Pre­nez le temps de vous ar­rê­ter aux dif­fé­rentes sta­tions et d’échan­ger avec les som­me­liers bière. Des pas­sion­nés. Bras­ser de la bière est un art. La ser­vir à la bonne tem­pé­ra­ture et la ju­me­ler aux bons ali­ments, aus­si.

Tchin tchin ! Santé ! Cheers !

Les di­ri­geants du G7 se réuni­ront à La Mal­baie

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.