Sou­te­nir l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin et au­toch­tone

Le Bulletin - - COMMUNAUTAIRE - LOUIS-CHARLES POULIN lc­pou­lin@lexis­me­dia.ca

SOU­TIEN. La SADC de Papineau pour­ra in­jec­ter 15 000$ sup­plé­men­taires, ci­blant uni­que­ment les femmes et les au­toch­tones, dans les en­tre­prises de son ter­ri­toire.

C’est ce qu’a an­non­cé le dé­pu­té d’argenteuil-la Pe­tite-na­tion, Sté­phane Lau­zon, au nom de son gou­ver­ne­ment qui a ré­cem­ment confir­mé l’ajout de 1 360 000$ à l’ini­tia­tive Sou­tien aux pe­tites en­tre­prises du Ré­seau des SADC et CAE. «La SADC de Papineau est un par­te­naire es­sen­tiel des en­tre­pre­neurs et PME de notre ré­gion. Je sa­lue le tra­vail de l’or­ga­nisme qui oeuvre au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique du ter­ri­toire ain­si que la ve­nue de cette nou­velle aide ac­cor­dée aux en­tre­prises dé­te­nues par des 1.Des tra­vaux ma­jeurs : la pers­pec­tive d’avoir à re­faire la toi­ture ou à rem­pla­cer les fe­nêtres sous peu, par exemple, n’a pas de quoi séduire les ache­teurs. Mieux vaut faire les tra­vaux vous-même; vous ob­tien­drez un meilleur prix et ven­drez plus ra­pi­de­ment. 2. De nom­breuses ré­pa­ra­tions : une porte de garde-robe qui ferme mal, un car­reau de cé­ra­mique man­quant, de la pein­ture écor­née… ces pe­tits dé­fauts consti­tuent au­tant d’ir­ri­tants pour les vi­si­teurs. 3. Des élé­ments dé­fec­tueux : un sys­tème de chauf­fage dé­faillant ou un foyer qui ne fonc­tionne pas peut as­su­ré­ment re­bu­ter les in­té­res­sés. femmes et par des au­toch­tones qui pro­met de faire une dif­fé­rence concrète à la pros­pé­ri­té de la ré­gion», a fait sa­voir M. Lau­zon qui était à la Bi­jou­te­rie Pier­lyn à Thur­so pour ef­fec­tuer cette an­nonce. Il a pré­ci­sé que cette contri­bu­tion s’ajoute à l’en­ga­ge­ment fi­nan­cier de 4,5 mil­lions $ an­non­cé en 2016 pour l’ini­tia­tive Sou­tien aux pe­tites en­tre­prises.

Pour sa part, la di­rec­trice gé­né­rale de la SADC de Papineau, Mé­lis­sa Ber­ge­ron, es­time que le 15 000 $ sup­plé­men­taire per­met­tra de sti­mu­ler l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin. «Ça nous per­met de faire rayon­ner l’ap­port in­dé­niable des femmes et des au­toch­tones au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique de la ré­gion», di­telle en spé­ci­fiant que seule­ment 31% des en­tre­prises sur son ter­ri­toire ap­par­tiennent à des femmes.

C’est le cas de la Bi­jou­te­rie Pier­lyn à Thur­so, 5.Une confi­gu­ra­tion in­ha­bi­tuelle : une chambre prin­ci­pale au sous-sol, no­tam­ment, pour­rait en dé­rou­ter cer­tains, sur­tout si les pièces peuvent dif­fi­ci­le­ment être ré­amé­na­gées de fa­çon à ce que celle-ci in­tègre le rez-de-chaus­sée. 6. Un ter­rain né­gli­gé : amé­na­ge­ment pay­sa­ger lais­sé à l’aban­don ou clô­ture en dé­cré­pi­tude ne sont certes pas ven­deurs. De même, si vous avez une pis­cine, as­su­rez-vous de la rendre aus­si in­vi­tante que pos­sible, puisque plu­sieurs la voient prin­ci­pa­le­ment comme un désa­gré­ment (dé­penses im­por­tantes, en­tre­tien ré­gu­lier). 7. Une mau­vaise lo­ca­li­sa­tion : si votre pro­prié­té est si­tuée à proxi­mi­té d’une route pas­sante ou d’une usine pol­luante, ou en­core dans un quar­tier en dé­clin, par exemple, pre­nez soin de sou­li­gner les at­traits de l’em­pla­ce­ment (ac­cès aux trans­ports en com­mun, à dis­tance de marche de l’école ou d’un parc, etc.). spé­cia­li­sée en ma­tière de joaille­rie fine, qui a ré­cem­ment bé­né­fi­cié de l’ini­tia­tive de Sou­tien aux pe­tites en­tre­prises. «La SADC m’a per­mis de choi­sir et d’em­bau­cher un consul­tant Web pour al­ler de l’avant dans ma stra­té­gie de com­merce en ligne. Grâce à cette ex­per­tise, nous avons ra­pi­de­ment en­ta­mé la re­fonte du site et l’ajout de la bou­tique en ligne pour as­su­rer notre crois­sance», men­tionne la pro­prié­taire An­nie Tim­bers.

(Pho­to gra­cieu­se­té - SADC de Papineau)

Le dé­pu­té d’argenteuil-la Pe­tite-na­tion, Sté­phane Lau­zon, An­nie Tim­bers de la Bi­jou­te­rie Pier­lyn, ain­si que Mé­lis­sa Ber­ge­ron, di­rec­trice gé­né­rale de la SADC de Papineau.

Vous vou­lez vendre votre pro­prié­té? Avant de fixer son prix, rappelez-vous que même si votre mai­son vous plaît et que vous y êtes at­ta­ché, cer­tains élé­ments peuvent en di­mi­nuer l’at­trait aux yeux des ache­teurs po­ten­tiels. En voi­ci sept :

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.