Ga­ti­neau veut ser­rer la vis aux contre­ve­nants

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOUR­SIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

CONTRA­VEN­TION. La Ville de Ga­ti­neau sou­haite sé­vir plus for­te­ment les per­sonnes qui uti­lisent les es­paces pour per­sonnes han­di­ca­pées sans y avoir droit.

Un rè­gle­ment a été adop­té lors du conseil mu­ni­ci­pal du 3 juillet pour mo­di­fier la pé­na­li­té at­tri­buable à une «contra­ven­tion aux dis­po­si­tions re­la­tives aux stationnements pour han­di­ca­pés».

Le but de la Ville est d’aug­men­ter sen­si­ble­ment l’amende ac­tuelle qui est de 100$ pour les per­sonnes qui uti­lisent ces es­paces ré­ser­vés. «On est plus dans un mode sé­vir pour les contre­ve­nants», in­dique la conseillère Re­née Amyot.

Le mon­tant de l’amende a été dou­blé dans le nou­veau rè­gle­ment dans le but de lan­cer un mes­sage clair. «Le mon­tant de l’amende double parce qu’on sou­haite in­ci­ter les gens à res­pec­ter ces es­paces», in­dique la conseillère.

Cette der­nière men­tionne avoir re­çu plu­sieurs com­men­taires de ci­toyens concer­nant cette si­tua­tion. «C’est une pro­blé­ma­tique qui a été ef­fec­ti­ve­ment sou­le­vée. Des gens se sta­tionnent dans les es­paces pour per­sonnes han­di­ca­pées, alors qu’ils n’y ont pas droit.»

Le nombre de re­quêtes faites au 3-1-1 de la Ville de Ga­ti­neau dé­montre que cette pro­blé­ma­tique semble plus pré­sente. Le nombre de re­quêtes en lien avec les stationnements pour per­sonnes han­di­ca­pées de­puis le dé­but de l’an­née est plus im­por­tant que le to­tal des re­quêtes en 2016 et 2017.

(Pho­to Le Bul­le­tin –Yan­nick Bour­sier)

La Ville de Ga­ti­neau aug­mente les contra­ven­tions aux gens qui se sta­tionnent dans les places pour per­sonnes han­di­ca­pées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.