Pas­sion­nés par les belles d’au­tre­fois

Le Bulletin - - COMMUNAUTAIRE - LOUIS-CHARLES POU­LIN

VOI­TURES. Deux ré­si­dents de Bu­ckin­gham, Bob­by Daoust et Yvon Bas­tien, sont pas­sion­nés par les voi­tures d’époque et se dé­placent ré­gu­liè­re­ment avec leur propre mo­dèle dans di­verses ex­po­si­tions. Bob­by Daoust pos­sède une Toyo­ta Su­pra­tur­bo 1988 rouge et Yvon Bas­tien roule au vo­lant d’une Che­vro­let El Ca­mi­no 1987 blanche. Les deux hommes se sont liés d’amitié grâce à leur pas­sion pour les voi­tures.

«Ç’a com­men­cé avec les courses», men­tionne M. Bas­tien. Pré­sen­te­ment, ils se dé­placent sou­vent en­semble dans les mêmes évé­ne­ments et font tous les deux par­tie de l’as­so­cia­tion des voi­tures an­ciennes de l’ou­taouais.

«On adore ça. Moi, j’ai tou­jours eu des voi­tures sport de­puis que j’ai 18 ans», lance M. Daoust qui pos­sède son mo­dèle ac­tuel de­puis plus d’une quin­zaine d’an­nées.

Ce der­nier, dont le vé­hi­cule est éva­lué à plus de 20 000$, men­tionne qu’il faut mettre «beau­coup d’amour» sur sa voi­ture pour qu’elle garde son ap­pa­rence ori­gi­nale. «J’ai chan­gé le mo­teur au com­plet et d’autres pièces à un mo­ment don­né et ça m’avait coû­té 10 500$. J’es­saye de la gar­der la plus ori­gi­nale pos­sible. Yvon et moi, on aime sur­tout gar­der nos voi­tures comme elles étaient à l’ori­gine. Ces vé­hi­cules-là, ça ne perd pas de va­leur avec les an­nées.»

«J’aime ça la mon­trer. Moi, c’est sur­tout les jeunes qui aiment la voir, car c’est une ma­chine qui marche pas mal et qui a un tur­bo», fait re­mar­quer M. Daoust dont la voi­ture peut at­teindre 255 km/h. «Mais on n’a pas le droit de rou­ler à cette vi­tesse-là. C’est écrit dans le livre d’ins­truc­tion», pré­cise ce­lui qui était ré­cem­ment à l’au­to Show de l’en­can La­rose et à l’ex­po­si­tion de voi­tures d’époque à Ché­né­ville.

M. Bas­tien, qui était éga­le­ment à ces deux évé­ne­ments, met lui aus­si beau­coup d’ar­gent et de temps afin d’en­tre­te­nir son vé­hi­cule afin qu’il conserve son ori­gi­na­li­té. «Il faut l’en­tre­te­nir tous les jours, c’est comme un bé­bé!» Ce der­nier a rem­por­té deux prix lors d’ex­po­si­tions grâce à son bo­lide qui est d’ailleurs à vendre, tout comme le mo­dèle de son ami, ad­ve­nant qu’un ache­teur soit prêt à mettre le prix.

Ce­lui qui confie avoir la «ma­la­die» ou la «pi­qûre» des vieilles voi­tures l’a aus­si trans­mise à son fils qui pos­sède une Che­vro­let Cor­vette 1962. Père et fils Bas­tien pren­dront part à la Wood­ward Dream Cruise aux États-unis, comme ils le font de­puis quelques an­nées, au mois d’août.

Il s’agit d’une pro­me­nade entre Dé­troit et Pon­tiac Mi­chi­gan, où se ras­semblent en­vi­ron un mil­lion de per­sonnes et plus de 40 000 voi­tures an­ciennes. «Wood­ward, c’est la pre­mière rue à avoir été pa­vée aux États-unis.»

(Pho­to gra­cieu­se­té)

(Pho­to Le Bul­le­tin – Louis-charles Pou­lin)

Yvon Bas­tien et Bob­by Daoust ont tou­jours été pro­prié­taires de voi­tures d’époque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.