Des dé­fis in­té­res­sants at­tendent le RGABL

Le Bulletin - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOUR­SIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

DÉ­VE­LOP­PE­MENT. Après avoir connu plu­sieurs chan­ge­ments dans la der­nière an­née, le Re­grou­pe­ment des gens d’af­faires de la Basse-lièvre (RGABL) est prêt à re­le­ver les nom­breux dé­fis qui se pointent pour le ter­ri­toire de la Lièvre.

Un nou­veau conseil d’ad­mi­nis­tra­tion a été nom­mé il y a quelques se­maines et la nou­velle équipe tra­vaille dé­jà sur des sous-comités qui per­met­tront au RGABL d’être en­core plus pré­sent pour ses membres, in­dique la pré­si­dente, Mé­li­sa Pa­ren­teau.

Parce que le dé­fi prin­ci­pal de la pré­si­dente et de l’or­ga­nisme, c’est de réus­sir à conser­ver les membres du RGABL et en­suite aug­men­ter la participation.

«On veut re­te­nir nos membres et leur dé­mon­trer les avan­tages d’être avec le RGABL, ex­plique Mme Pa­ren­teau. On veut no­tam­ment fa­vo­ri­ser la for­ma­tion et on a dé­jà com­men­cé.»

Pré­sen­te­ment, le RGABL compte en­vi­ron 130 membres. Et le po­ten­tiel d’aug­men­ta­tion est là. «On avait cal­cu­lé un po­ten­tiel de 300 com­pa­gnies qui pou­vaient être membres. Si on pou­vait al­ler en cher­cher 50 de plus cette an­née, ce se­rait le fun.»

Mé­li­sa Pa­ren­teau re­con­naît que ce n’est pas tou­jours fa­cile pour les en­tre­prises d’avoir le temps de par­ti­ci­per à des ac­ti­vi­tés du RGABL. Mal­gré tout, elle in­vite les com­pa­gnies à s’ins­crire puisque la co­ti­sa­tion an­nuelle est une aide pré­cieuse dans le tra­vail de l’or­ga­nisme.

«L’ar­gent du mem­ber­ship va créer de la re­vi­ta­li­sa­tion qui va pous­ser à in­ves­tir dans plus d’ac­ti­vi­tés.»

Pour réus­sir à at­teindre les ob­jec­tifs, le RGABL de­vra tra­vailler avec les dif­fé­rentes clien­tèles sur son ter­ri­toire. En plus des sec­teurs de Bu­ckin­gham et de Mas­son-an­gers, l’or­ga­nisme offre aus­si des ser­vices à L’ange-gar­dien.

La pré­si­dente sou­haite s’en­tre­te­nir avec les conseillers et deux sec­teurs et le maire de L’ange-gar­dien pour bien com­prendre les en­jeux de chaque ter­ri­toire et pou­voir mieux des­ser­vir la clien­tèle.

DÉ­VE­LOP­PE­MENT

Ce po­si­tion­ne­ment du RGABL pour ses membres est im­por­tant puisque les pro­chaines an­nées risquent d’être in­té­res­santes pour la Basse-lièvre. De nom­breux pro­jets sont pré­vus dans cha­cun des ter­ri­toires qui ver­ront l’ar­ri­vée de nou­velles en­tre­prises.

«Il y a beau­coup de choses qui bougent par­tout, re­con­naît Mé­li­sa Pa­ren­teau. Cha­cun des sec­teurs offre quelque chose de ma­gni­fique. Le dé­fi est d’être pré­sent dans chaque sec­teur.»

Sans ou­blier que la Ville de Ga­ti­neau a an­non­cé un fonds pour fi­nan­cer des pro­jets dans les an­ciens sec­teurs. Un in­ves­tis­se­ment ap­pré­cié. «C’est bon pour tous ceux du sec­teur Est de Ga­ti­neau qui ont un pro­jet à sou­mettre.»

D’autres chan­ge­ments pour­raient aus­si se pro­duire dans les pro­chains mois en lien avec ce re­nou­veau. Le RGABL tra­vaille no­tam­ment sur une nou­velle pla­ni­fi­ca­tion stra­té­gique. D’autres me­sures pour les membres pour­raient aus­si être ajou­tées pour re­haus­ser le nombre de membres.

(Photo Le Bul­le­tin – Archives)

La pré­si­dente du RGABL, Mé­li­sa Pa­ren­teau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.