VEUT FAIRE EN­TENDRE SA VOIX

Le Carillon - - SPÉCIAL ÉLECTIONS MUNICIPALES - — Alexia Marsillo

« Il y a des choses qui me dé­rangent dans notre vil­lage, a dit An­to­ni Viau, can­di­dat pour le quar­tier 2 d’Al­fredP­lan­ta­ge­net. À un mo­ment don­né, il ne faut pas juste chia­ler, il faut s’im­pli­quer. »

En­tre­pre­neur lo­cal et père de fa­mille de Wen­do­ver, ce­lui qui a été pompier vo­lon­taire pen­dant 15 ans se pré­sente afin d’avoir « son mot à dire » au conseil. « J’ai­me­rais avoir mon mot à dire sur le bud­get de la mu­ni­ci­pa­li­té, sur le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique dans notre ré­gion et sur la sé­cu­ri­té rou­tière », a dé­cla­ré M. Viau, énu­mé­rant ain­si ses prio­ri­tés. En ef­fet, la sé­cu­ri­té rou­tière est prio­ri­taire pour le can­di­dat. Il trouve que beau­coup de vé­hi­cules roulent trop vite sur les routes. « Le dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique m’in­té­resse aus­si puisque j’ai un com­merce à Wen­do­ver », a-t-il ex­pli­qué. M. Viau est pro­prié­taire d’un ga­rage à Wen­do­ver de­puis 2007.

« Les vil­lages alen­tour pro­gressent bien. Il y a une bonne ex­pan­sion et j’ai­me­rais que ça conti­nue. » M. Viau était aus­si pompier vo­lon­taire de­puis presque 15 ans. Il a dé­ci­dé de lais­ser sa place à quel­qu’un d’autre l’an der­nier. « J’ai dé­ci­dé de po­ser ma can­di­da­ture pour faire pro­gres­ser les in­té­rêts du quar­tier 2 », a-t-il ajou­té. « Je ne peux pas tout pré­ci­ser en ce mo­ment vu que je ne fais pas en­core par­tie du conseil, mais si je suis élu, je se­rai à l’écoute du pu­blic pour m’as­su­rer de bien les re­pré­sen­ter », a af­fir­mé le can­di­dat.

—pho­to four­nie

An­to­ni Viau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.