Tout un dé­part pour le For­mule Fitness!

Le Courrier Sud - - ACTUALITÉS - SÉ­BAS­TIEN LACROIX se­bas­tien.lacroix@tc.tc

COM­MEN­TAIRE. Per­sonne ne sa­vait trop à qui s’at­tendre avec l’ar­ri­vée d’une équipe se­nior à Bé­can­cour, après plus de trente ans d’ab­sence. Force est de consta­ter que de­puis le dé­but de la sai­son, il s’agit d’un vé­ri­table suc­cès!

D’abord sur la pa­ti­noire, où les joueurs mis sur la glace par le di­rec­teur-gé­né­ral et en­traî­neur-chef Ke­vin Des­ro­chers livrent la mar­chan­dise de­puis le dé­but de la sai­son. À par­tir d’une liste ap­par­te­nant à une équipe de der­nière po­si­tion, en l’oc­cur­rence le Tur­mel de Lac-Mégantic, l’homme de ho­ckey a fait de l’ex­cellent bou­lot.

En quelques se­maines à peine, il a été en me­sure mettre une for­ma­tion res­pec­table sur pa­pier en al­lant cher­cher quelques mor­ceaux im­por­tants. Mais en­core fal­lait-il que la chi­mie prenne entre les joueurs. Un bon tra­vail a été fait pour ins­tal­ler un es­prit de corps et ce n’est pas un joueur qui do­mine les poin­teurs de l’équipe, mais une force de frappe qui est ré­par­tie sur toutes les lignes d’at­taque.

La ré­ponse du pu­blic est éga­le­ment au ren­dez-vous. Le dé­but de sai­son de l’équipe n’y est pas étran­ger, mais il y a sû­re­ment plus que ça pour ex­pli­quer l’en­goue­ment pour une équipe se­nior à Bé­can­cour.

Il y a bien en­ten­du l’at­trait nou­veau­té pour voir du ho­ckey dans une ligue qui est de plus en plus re­le­vée. Il faut dire que la ligue de ho­ckey Se­nior AAA est de plus en plus forte. Cer­tains la com­parent même avan­ta­geu­se­ment à celle dans la­quelle évo­luait l’Xtreme Bio­nest de Sha­wi­ni­gan il y a quelques an­nées. Du ho­ckey qui se rap­proche de plus en plus de la ligue nord-amé­ri­caine (LNAH) et qui est à des an­nées-lu­mière de ce qu’était le Se­nior A de la Mau­ri­cie (LHSAM) il y a quelques an­nées.

Un bon mar­ke­ting a été ef­fec­tué par l’équipe de pro­mo­tion en s’as­so­ciant au ho­ckey mi­neur pour at­ti­rer les jeunes. En met­tant de l’ani­ma­tion dans la ba­raque, dans un aré­na qui est par­fait pour voir du ho­ckey, le mot à com­men­cer à se pas­ser. Il y a aus­si un phé­no­mène d’en­traî­ne­ment. Comme on dit: le monde at­tire le monde.

Il y a aus­si l’as­pect de fierté qui vient cher­cher les gens dans ce genre de cir­cuit. Avec pas moins de six clo­chers à Bé­can­cour, on peut dire que l’es­prit de vil­lage est fort ! Ça fait vi­brer une corde que de pou­voir se dire entre «voi­sins»: mon équipe est meilleure que la tienne.

C’est ce qui ex­plique ses ri­va­li­tés na­tu­relles avec des mar­chés à proxi­mi­té, et dans le cas de Bé­can­cour, il n’y en a pas un, mais trois avec qui c’est pos­sible. À Saint-Léo­nard-d’As­ton, avec qui on a mis sur pied la fa­meuse Coupe Acier Marquis pour at­ti­ser le tout, mais aus­si avec le Cap-de-la-Ma­de­leine, en face, ou en­core avec Loui­se­ville, de l’autre cô­té du pont.

Le sen­ti­ment d’ap­par­te­nance est en­core plus fort en in­cluant la com­mu­nau­té des Abé­na­kis, avec une tête d’in­dien et le nom du Gym de Wô­li­nak. Reste juste à scan­der le Go Abs Go!

Bref, on ver­ra pour la suite, mais force est d’ad­mettre qu’il y a un mar­ché na­tu­rel pour du ho­ckey se­nior à Bé­can­cour. C’est en­core tôt pour en par­ler, mais di­sons que ça sent bon… Du moins, beau­coup plus qu’à Mon­tréal !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.