Dé­part don­né pour la nou­velle sai­son

Avec la ren­trée sco­laire, Mcgill se re­plonge dans son passe-temps fa­vo­ri.

Le Délit - - Monde Francophone - LÉANDRE BA­RÔME Le Dé­lit Ca­pu­cine lorber

Après une sai­son 2016-2017 ex­cep­tion­nelle du­rant la­quelle notre uni­ver­si­té par­vint à dé­cro­cher l’or, les Mc­gil­lois at­tendent avec im­pa­tience de re­voir leur équipe sur le ter­rain. Il faut dire que nos ath­lètes firent fort l’an­née der­nière: le nombre de faits di­vers, contro­verses et scan­dales en tous genres dont Mcgill fut le théâtre avait de quoi faire rou­gir les po­li­ti­ciens les plus aguer­ris.

Le lourd hé­ri­tage de la der­nière sai­son

Les étu­diants n’en pou­vaient plus d’at­tendre le re­tour de leur sport pré­fé­ré. Mcgill reste d’ailleurs une des équipes fa­vo­rites dans cette dis­ci­pline ex­cep­tion­nelle qu’est la pour­suite du scan­dale. Nous de­vons ce sta­tut pres­ti­gieux aux équipes du pas­sé, no­tam­ment celle de l’an­née der­nière, qui dé­pas­sa toutes les at­tentes.

Pe­tit re­tour sur la sai­son der­nière.

L’ad­mi­nis­tra­tion Mcgill par­vint à en­flam­mer le stade grâce à ses pleines lu­carnes contre les syn­di­cats étu­diants, tels que le Syn­di­cat des em­ployé·e·s oc­ca­sion­nel·lle·s de l’uni­ver­si­té Mcgill (SEOUM, ou AMUSE en an­glais, ndlr), ou les floor fel­lows. N’ou­blions pas non plus l’ac­tion du match que fut l’or­ga­ni­sa­tion de la vi­déo­con­fé­rence d’ed­ward Snow­den, qui obli­gea des mil­liers de per­sonnes à faire la queue pen­dant trois heures pour se voir re­fu­ser l’ac­cès à une salle de 600 places, et qui culmi­na en une vio­lente bous­cu­lade par­se­mée d’in­sultes: les hou­li­gans de Mcgill étaient pré­sents! L’as­so­cia­tion des étu­diants en pre­mier cycle de l’uni­ver­si­té Mcgill (AÉUM ou SSMU en an­glais, ndlr) s’est en­core mieux dé­brouillée que l’ad­mi­nis­tra­tion, et nous a fait briller dans toute la pro­vince par ses contro­verses. Dès fé­vrier 2017, Igor Sa­di­kov, re­pré­sen­tant au Conseil législatif de L’AÉUM, nous en a mis pleins les yeux avec son dé­sor­mais culte « frappe un sio­niste au­jourd’hui ». Très vite, l’exé­cu­tif trans­for­ma l’essai, et Da­vid Aird, alors Vice-pré­sident (v.-p) aux Af­faires ex­ternes, fut ac­cu­sé de vio­lences sexuelles sur plu­sieurs jeunes femmes. La passe à Ben Ger, pré­sident de L’AÉUM, qui dé­mis­sion­na alors à son tour, por­tant le coup de grâce aux équipes ri­vales qui croyaient pou­voir se me­su­rer à Mcgill. N’ou­blions pas non plus les ef­forts de la presse étu­diante, et no­tam­ment du Mcgill Dai­ly, qui fut à l’ori­gine de plu­sieurs af­faires telles que la sup­pres­sion de sa sec­tion com­men­taires pour les articles pu­bliés di­gi­ta­le­ment. L’équipe s’at­ti­ra d’ailleurs les foudres des fans qui avaient pris le jeu trop à coeur.

Entre ex­ci­ta­tion et ap­pré­hen­sion

Les étu­diants at­tendent donc avec im­pa­tience le coup de sif­flet de cette nou­velle sai­son, et comptent sur leur nou­velle équipe pour se mon­trer digne de leur pré­dé­ces­seur. No­tons d’ailleurs qu’avant même la ren­trée, la v.-p aux Opé­ra­tions de L’AÉUM a pré­sen­té sa dé­mis­sion pour «rai­sons per­son­nelles». Un bon dé­part, mais il fau­dra pas­ser à la vi­tesse su­pé­rieure. Ca­mille Hon­nête, pré­si­dente de L’AÉUM, nous af­firme: «On est confiants pour cette nou­velle an­née, même si ce se­ra difficile de faire mieux que l’équipe pré­cé­dente, on fe­ra de notre mieux pour ne pas dé­ce­voir les étu­diants...». Bonne chance, on compte sur vous! x

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.