Vox Pop: Lun­di sans viande

Ce que les mc­gil­lois pensent du «lun­di sans viande» ( Meat­less Mon­day en an­glais, ndlr) dans les ré­si­dences uni­ver­si­taires.

Le Délit - - La Une - li­sa mar­rache Le Dé­lit bla bla bla bla

«Je trouve ce­la vrai­ment bien. C’est une ma­nière pour les car­ni­vores d’es­sayer quelque chose de nouveau. Ce­la leur per­met aus­si de se rendre compte que l’on peut bien man­ger sans viande dans son assiette. C’est une fa­çon de faire dé­cou­vrir une nou­velle ma­nière de man­ger sans pour au­tant que ce­la soit une contrainte.» x

Phi­lip­pine Cha­bran, U1 – ma­jeure en Bu­si­ness in­ter­na­tio­nal.

«J’ai des sen­ti­ments mi­ti­gés vis-à-vis du «lun­di sans viande». D’un cô­té, c’est vrai que ce­la per­met aux vé­gé­ta­riens de se sen­tir plus in­clus. Je trouve ce­la im­por­tant qu’il y ait tou­jours au moins une op­tion vé­gé­ta­rienne dans les ca­fé­té­rias. D’un autre cô­té, je n’aime pas le fait qu’on me force à ne pas man­ger de viande. J’aime tou­jours avoir la pos­si­bi­li­té et dé­ci­der par moi-même de ce que je veux man­ger.» x

Za­cha­ry Amar, U2 — ma­jeure en Fi­nance.

Les «lun­di sans viande» sont quelque chose d’ab­so­lu­ment né­ces­saire. Je trouve que Mcgill n’in­ves­tit pas une as­sez grande par­tie de son bud­get dans les op­tions vé­gé­ta­riennes of­fertes dans les ca­fé­té­rias. En gé­né­ral, on trouve, au plus, deux choix de plats vé­gé­ta­riens par jour et ce n’est pas as­sez. En plus, un simple ham­bur­ger en ré­si­dence coûte 10 dol­lars, ce qui est ri­di­cule. Je suis content de voir des op­tions moins chères et plus saines.» x

Evren Sez­gin, U2 — ma­jeure en Science Po­li­tique

«Oui pour­quoi pas. Mais un jour ça suf­fit. Oui, ne pas man­ger de viande, ça a plein de cô­tés po­si­tifs, mais la viande ça a aus­si des ap­ports bé­né­fiques pour la san­té. Et moi, je suis un car­ni­vore, il me faut ma viande pour me sen­tir ras­sa­sié.» x

Elias Le­mer­cier, U2 — ma­jeure en Science Po­li­tique

« J’adore le concept des « lun­di sans viande » . C’est une ma­nière d’in­tro­duire les étu­diants au vé­gé­ta­risme, un ré­gime ali­men­taire qui a clai­re­ment beau­coup de bé­né­fices pour la san­té. C’est bien que nous ayons la pos­si­bi­li­té d’es­sayer de nou­velles choses et de dé­cou­vrir une nou­velle ma­nière de man­ger. Sur­tout à l’uni­ver­si­té. » x

Shawn Vos­burg, U1 — ma­jeure en In­gé­nie­rie élec­trique.

«L’idée n’est pas mau­vaise. Mais alors qu’on fait des ef­forts pour in­clure le vé­gé­ta­risme dans les ca­fé­té­rias, il n’y a que très peu d’op­tions vegan of­fertes pour les gens comme moi. J’ai­me­rai voir le concept pous­sé plus loin. Certes, les «lun­di sans viande» c’est bien, mais où sont les «lun­di sans pois­son, sans lait, etc...» x

Ju­lia La­pomme, U0 – ma­jeure en Re­la­tions In­dus­trielles

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.