Conseil lé­gis­la­tif du 14 oc­tobre

Un agen­da char­gé fut dé­bat­tu au Conseil lé­gis­la­tif de L’AÉUM du 14 oc­tobre.

Le Délit - - Actualités - Li­sa mar­rache Le Dé­lit gregoire col­let gré­goire col­let

Jeu­di der­nier, dans la salle Lev Bu­kham, se re­trou­vaient les exé­cu­tifs de L'AÉUM et les re­pré­sen­tants des fa­cul­tés étu­diantes de Mcgill au Conseil lé­gis­la­tif de L'AÉUM pen­dant en­vi­ron 5 heures pour étu­dier un agen­da très char­gé.

Le Conseil com­mence avec une pré­sen­ta­tion de deux re­pré­sen­tants de la Cli­nique d'in­for­ma­tion ju­ri­dique à Mcgill.

Le Conseil en­chaîne avec une pé­riode de ques­tions, dont une du Mcgill Dai­ly, qui en­gendre une dis­cus­sion ani­mée. Ils de­mandent pour­quoi la fer­me­ture du bâ­ti­ment Shat­ner a été an­non­cé à tra­vers une pu­bli­ca­tion Fa­ce­book. À cette ques­tion, le vice- pré­sident ( v.- p.) à la Vie étu­diante ré­pond que le but ori­gi­nel était de créer un évè­ne­ment Fa­ce­book pour aver­tir les lo­ca­taires, mais que la pro­pa­ga­tion de l'évè­ne­ment aux étu­diants n'était pas vou­lue et n'était cer­tai­ne­ment pas la ma­nière dont la nou­velle de­vait être ré­pan­due.

Mo­tions à l’ordre du jour

Une heure plus tard, le Conseil s'at­taque aux mo­tions qui sont à l'ordre du jour.

La pre­mière mo­tion est avan­cée par la v.-p. aux Af­faires in­ternes Maya Ko­par­kar, vi­sant à nom­mer quatre nou­veaux conseillers au Conseil des Di­rec­teurs ( Board of Go­ver­nors en an­glais, ndr). Les élus sont: Ke­vin Zhou, re­pré­sen­tant de la Fa­cul­té d'arts, Vi­vian Camp­bell, de la fa­cul­té de gé­nie, Jo­se­phine Wright O'ma­nique, pour la fa­cul­té d'édu­ca­tion et Ma­na Mo­shk­fo­roush, de la fa­cul­té de science.

Pour conti­nuer, le Conseil passe une mo­tion en­dos­sant la «Grande Ma­ni­fes­ta­tion Contre la Haine et le Ra­cisme» qui au­ra lieu le 12 no­vembre pro­chain.

Suite à cette mo­tion, cer­tains conseillers de­mandent la créa­tion d'une liste pour ré­per­to­rier les groupes hai­neux d'ex­trême droite à Mcgill, une liste dont les re­pré­sen­tants on pro­mis de dis­cu­ter de fa­çon plus dé­taillée aux pro­chains conseils. Une autre mo­tion est ra­ti­fiée à l'una­ni­mi­té, celle pour re­con­naître la pré­sence de la culture du viol sur le cam­pus de Mcgill et au sein de AÉUM.

AVEQ à gar­der?

La ma­jo­ri­té de la soi­rée tour­na au­tour d'un dé­bat vis-à-vis de la mo­tion pour créer un ré­fé­ren­dum quant à l'af­fi­lia­tion de L'AÉUM-AVEQ. Deux camps s'op­posent, un vou­lant une af­fi­lia­tion avec AVEQ pour que Mcgill ob­tienne une re­pré­sen­ta­tion pro­vin­ciale, l'autre ju­geant biai­sé le fait que L'AVEQ soit la seule as­so­cia­tion pré­sen­tée aux étu­diants. C'est d'ailleurs ce que Me­li­sa De­mir, re­pré­sen­tante de la Fa­cul­té de Droit re­proche: « Pour­quoi toutes les as­so­cia­tions étu­diantes ne sont pas in­clues? Les as­so­cia­tions étu­diantes pour­raient-elles ve­nir par­ler d’elles au conseil lé­gis­la­tif? ».

Beau­coup trouve que le pro­ces­sus « n’est pas dé­mo­cra­tique » mais d'autre comme Mat­thew Sa­vage, re­pré­sen­tant de la fa­cul­té de ser­vice so­cial rap­pelle qu'il est « im­por­tant d’avoir une voix uni­fiée ayant une plus grande por­tée ».

Le dé­bat penche aus­si vers UEQ, union étu­diante étant an­cien­ne­ment par­te­naire avec AVEQ. Plu­sieurs conseillers se de­mandent si l'uni­ver­si­té ne ga­gne­rait pas à se ren­sei­gner sur les ser­vices de cette union.

Fi­na­le­ment, au­cune mo­tion n'est pas­sée, le dé­bat est re­mis à la se­maine pro­chaine où la v.-p. aux Af­faires ex­ternes, Con­nor Spen­cer, es­saie­ra d'avoir des re­pré­sen­tants d'as­so­cia­tions étu­diantes ve­nant se pré­sen­ter de­vant le Conseil. x

« Deux camps s'op­posent, un vou­lant une af­fi­lia­tion avec AVEQ [...], l'autre ju­geant biai­sé le fait qe L'AVEQ soit la seule as­so­cia­tion pré­sen­tée aux étu­diants »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.