EX­PRES­SION CRÉA­TIVE

Thème de la se­maine: Perdre son temps

Le Délit - - Culture -

MAX BELAICH

Quelle im­por­tance don­ner au temps? Doit-on vrai­ment s’aban­don­ner et le lais­ser as­seoir sa do­mi­na­tion?

Quoi que nous fas­sions, l’heure tourne, le temps s’écoule, les dor­meurs rê­ve­ront et les dan­seurs cha­vi­re­ront. Les im­pa­tients fra­cas­se­ront le sol de leurs pas las de l’at­tente, que ça leur plaise ou non.

Les ob­ser­va­teurs en re­vanche res­te­ront là, pa­tients, ca­chés, lorsque vous ne les re­cher­che­rez pas. À l’af­fût d’un ins­tant.

Cet ins­tant dé­ci­sif qui ar­rê­te­ra le temps et nous per­met­tra à tous de le perdre à notre guise.

Adel Mo­ha­me­di Le Dé­lit

LE TEMPS

Qu’im­porte que le temps file, il est si bon de flot­ter Dans la ri­vière des jours et des nuits ôtées, On vou­drait s’ar­rê­ter pour se noyer, que dans la la­gune du temps on se sente choyé, Mais rien ne le peut — Non, rien — Tu coules comme de l’eau, sur des ga­lets po­lis et gla­cés, qu’ils roulent sur ta peau im­pal­pable comme tant de froides dou­ceurs, de ces dures ron­deurs, Ils te pé­nètrent de leurs dents de pierre, mais tu ne peux rien faire — Que de tour­ner — Et re­gar­der au-des­sus de toi, la sur­face élas­tique du monde, Qui bouge, bouge, bouge dans un ka­léi­do­scope de cou­leurs, qui n’a ja­mais de forme Qu’un écran plat que tu contemples en vou­lant le cre­ver

ESTHER LAFORGE

LE TEMPS D’UNE DANSE, Pa­ris, AOÛT 2017 (Ti­rage ar­gen­tique) ADEL MO­HA­ME­DI

L’at­tente, Pa­ris, Oc­tobre 2017 (Ti­rage ar­gen­tique) ADEL MO­HA­ME­DI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.