Choi­sir l’iso­le­ment de­puis l’iso­loir

Le Délit - - Éditorial - La­ra Be­nat­tar Ré­dac­trice en chef

La Coa­li­tion ave­nir Qué­bec, avec Fran­çois Le­gault à sa tête consti­tue le nou­veau gou­ver­ne­ment du Qué­bec, ma­jo­ri­taire à l’as­sem­blée, et ce pour les cinq ans à ve­nir après une vic­toire écra­sante.

Comme l’in­dique l’ar­ticle « Pour­quoi les jeunes ne votent pas? » ( p. 6), les jeunes de 18 à 34 ans re­pré­sentent au­jourd’hui le tiers de l’élec­to­rat qué­bé­cois. Ce­pen­dant, il est ob­ser­vé que le taux de par­ti­ci­pa­tion di­mi­nue chaque an­née, pas­sant no­tam­ment de 70% dans les an­nées 60 à 30% en 2004 se­lon l’ins­ti­tut du Nou­veau Monde. Sor­tie ga­gnante, la CAQ se­ra donc char­gée de nous re­pré­sen­ter pen­dant cinq ans, et dans une vi­sion idéale, de faire va­loir nos in­té­rêts. Ce­pen­dant, com­ment por­ter les in­té­rêts des jeunes d’au­jourd’hui sans prendre en sé­rieuse consi­dé­ra­tion l’ef­fon­dre­ment qui les guette de­main? Si le vote po­pu­laire est per­çu et dé­crit par beau­coup et no­tam­ment par Phi­lippe Couillard, comme un signe du dé­sir de chan­ge­ment de la so­cié­té qué­bé­coise, il semble au contraire, qu’outre les res­sem­blances no­tables entre les me­sures pro­po­sées par la CAQ et les li­bé­raux, le vote montre le manque de conscience gé­né­rale des change- ments qu’il fau­drait mettre en place. Nous condam­nons le manque de me­sures éco­lo­giques consé­quentes des pro­messes de la CAQ. Mettre l’ac­cent sur l’élec­tri­ci­té propre et le « zé­ro dé­chet», et avoir comme pro­jet de pri­vi­lé­gier le co­voi­tu­rage et de re­con­naître le « rôle pri­mor­dial de la fo­rêt dans la lutte contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques » est pro­fon­dé­ment in­suf­fi­sant. Il est ab­surde et in­quié­tant étant don­né les me­naces ac­tuelles d’ef­fon­dre­ment d’ici quelques di­zaines d’an­nées de pro­mettre de fa­vo­ri­ser le «tou­risme gour­mand» pour ac­com­pa­gner les agri­cul­teurs et res­tau­ra­teurs qué­bé­cois, ou d’in­ves­tir lour­de­ment dans le but de « faire du sec­teur agroalimentaire un des grands mo­teurs de notre éco­no­mie».

Ne pas maî­tri­ser les ques­tions de l’im­mi­gra­tion, à la ma­nière de Fran­çois Le­gault ( « La CAQ et ses gaffes » , p8), alors qu’il est pré­vu que des mil­lions de per­sonnes se ver­ront obli­gées de mi­grer pour des rai­sons éco­lo­giques dans les an­nées à ve­nir semble aus­si être une marque claire de méconnaissance des dé­fis du ter­ri­toire qu’il fau­dra ad­mi­nis­trer.

Es­pé­rons que les forces d’op­po­si­tion à l’as­sem­blée, et no­tam­ment la voix des dé­pu­tés so­li­daires qui dé­fendent des pro­jets éco­lo­giques plus réa­listes que les autres, se fe­ront en­tendre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.