Mid90s : par­cours ini­tia­tique

Re­tour sur l’at­ten­du pre­mier film de Jo­nah Hill.

Le Délit - - Culture - Paul Llor­ca Contri­bu­teur

On connaît plus Jo­nah Hill comme ac­teur. Un ac­teur co­mique, en sur­poids, ra­re­ment pris au sé­rieux. On l’a ca­ta­lo­gué comme tel. Il a même été no­mi­né aux Os­cars pour ça, dans Le Loup de Wall Street. Mais il a dé­ci­dé de sor­tir de ce per­son­nage, dont il a par­lé des ef­fets né­fastes sur sa per­sonne au cours d’une en­tre­vue. Il a com­men­cé à s’ha­biller comme il le vou­lait, à de­ve­nir « co­ol ». Son amour pour les marques Pa­lace, Dime, les t-shirt tie-dye et ses boucles d’oreille en dia­mant ont contri­bué à faire de lui une icône du style sur in­ter­net. Le pod­cast Fai­ling Up­wards de La­wrence Schloss­man et James Har­ris or­ga­nise même de­puis deux ans le « Jo­nah Hill Day » en son hon­neur. Et c’est dans ce contexte qu’est sor­ti le film Mid90s, sur sa pas­sion pour le skate et les an­nées 1990.

Pro­duit par A24 Films, comme l’os­ca­ri­sé Moon­light de Bar­ry Jen­kins, le film ra­conte l’his­toire de Ste­vie, douze ans, ha­bi­tant à Los An­geles, qui in­tègre une bande de ska­teurs. Ray, Ru­ben, Fuck­shit et Fourth Grade de­viennent ses nou­veaux amis, et Sun­burn son nou­veau sur­nom. Il vit avec son frère Ian, fan de rap et qui le bat, et sa mère Dab­ney, cé­li­ba­taire. Avec sa bande, il dé­couvre le skate, les ci­ga­rettes, les filles, l’al­cool, l’ami­tié, la per­sé­vé­rance. C’est une construc­tion nar­ra­tive clas­sique du ro­man d’ap­pren­tis­sage: on suit l’évo­lu­tion d’un per­son­nage, pris sous l’aile d’une fi­gure plus âgée, qui es­saie de de­ve­nir la ver­sion idéale de lui-même. À part Lu­cas Hedges (Ian) et Ka­the­rine Wa­ters­ton (Dab­ney), le cas­ting est com­po­sé de ska­teurs, et non d’ac­teurs. Na-kel Smith (Ray) est ska­teur pour Adi­das et Fu­cking Awe­some, Sun­ny Sul­jic (Ste­vie) pour Adi­das. Le film est tour­né en for­mat 4/3, et en pel­li­cule. Le choix de la pel­li­cule est es­thé­tique —de nom­breuses im­per­fec­tions ont été gar­dées—, ajou­tant à l’as­pect « 90s » du film, rap­pe­lant Kids de Lar­ry Clark. Jo­nah Hill a beau­coup in­sis­té pour créer un uni­vers très co­hé­rent : on y re­trouve le ma­ga­zine Big Bro­ther, les marques Cho­co­late, Alien Work­shop, Girl. Loin d’être de la pure nos­tal­gie, ce film veut faire dé­cou­vrir la vie et la cul­ture de cette pé­riode, sur la côte ouest des États-unis. La scène d’in­tro­duc­tion montre la fas­ci­na­tion de Jo­nah Hill pour cette pé­riode, avec les CDS des Ge­to Boys, les Jor­dan 5, et les jer­seys des Black­hawks.

Ré­tros­pec­tive de l’en­fance

Mais ce n’est pas pour au­tant un film de skate. S’il est cen­tral dans l’es­thé­tique et les thèmes, il s’agit sur­tout un film sur l’ado­les­cence, la fa­mille et la peur de gran­dir. En ef­fet, les dis­cus­sions sont par­fois dures, émou­vantes. La mise en scène as­sez simple per­met de cap­ter des émo­tions pures, de fa­çon na­tu­relle. Le dia­logue entre Ray et Ste­vie est mar­quant, les ac­teurs li­vrant leurs an­goisses aux spec­ta­teurs. C’est tou­te­fois un film très amu­sant. Leurs dis­cus­sions, grâce à Fuck­shit et Fourth Grade, sont par­ti­cu­liè­re­ment drôles.

J’ai beau­coup ai­mé ce film. Il ne tombe pas dans l’écueil de la nos­tal­gie ou de l’éru­di­tion. Les ré­fé­rences au monde du skate et du rap font par­tie du « hors-champ » du film. On peut ap­pré­cier et com­prendre le film sans connaître le Wu Tang Clan. Elles sont plu­tôt une va­leur ajou­tée. La réa­li­sa­tion simple, avec une pho­to­gra­phie na­tu­ra­liste, per­met de faire res­sor­tir la beau­té de Los An­geles et des ac­teurs. Étant un pre­mier film, le style n’est pas par­ti­cu­liè­re­ment dé­fi­ni, et peut faire écho à d’autres réa­li­sa­tions in­dé­pen­dantes amé­ri­caines, comme les autres pro­duc­tions A24. Mais ceci n’em­pêche pas au film d’être beau, co­hé­rent, amu­sant et tou­chant. Pas be­soin, en somme, d’être un « 90s kids » pour ap­pré­cier ce film. x

cap­ture du film

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.