Le poste de Com­mis­saire à la san­té est res­sus­ci­té

Un re­vi­re­ment qui ré­jouit, mais sans ef­fet tant que l’or­ga­nisme n’a ni em­ployés ni bud­get

Le Devoir - - Actualités - AMÉLIE DAOUST-BOIS­VERT

Le Com­mis­saire à la san­té et au bien-être (CSBE) a été sau­vé aus­si dis­crè­te­ment qu’il avait été abo­li. Le mi­nistre des Fi­nances, Car­los Leitão, a re­ti­ré tous les ar­ticles du pro­jet de loi 150 qui en si­gnaient l’ar­rêt dé­fi­ni­tif. Ce re­vi­re­ment in­at­ten­du en ré­jouit plu­sieurs. Mais le Com­mis­saire reste pour l’ins­tant une co­quille vide sans di­ri­geant, ni em­ployés, ni bud­get.

Jeu­di, plu­sieurs ob­ser­va­teurs, dont l’an­cien com­mis­saire Ro­bert Sa­lois, ont de­man­dé que le CSBE re­lève de l’As­sem­blée na­tio­nale, ce qui le met­trait à l’abri.

Le mi­nistre Gaé­tan Bar­rette a conve­nu, lors d’une mê­lée de presse, que ce­la pren­drait «un cer­tain temps» pour re­mettre une équipe en place. Les der­niers em­ployés, dont la com­mis­saire par in­té­rim Anne Ro­bi­taille, sont par­tis en dé­cembre der­nier.

Ro­bert Sa­lois, qui a por­té l’or­ga­nisme de sa créa­tion jus­qu’à peu après l’an­nonce de son abo­li­tion, se ré­jouis­sait de la tour­nure des évé­ne­ments. «Il faut ou­blier le pas­sé et re­gar­der vers l’ave­nir. Je suis content pour le sys­tème de san­té et pour la po­pu­la­tion», a-t-il dé­cla­ré au De­voir. Mais pour évi­ter «qu’un gou­ver­ne­ment puisse vou­loir l’abo­lir en­core parce qu’il dé­range», il pro­pose que le CSBE re­lève de l’As­sem­blée na­tio­nale di­rec­te­ment.

Une pro­po­si­tion ap­puyée par l’As­so­cia­tion mé­di­cale du Qué­bec (AMQ) et la FIQ, le prin­ci­pal syn­di­cat in­fir­mier au Qué­bec.

Un or­ga­nisme à re­bâ­tir

«C’est un fan­tôme pour l’ins­tant. On se re­trouve avec un or­ga­nisme qui a une réa­li­té ju­ri­dique, mais pas d’em­ployés ni de bud­get, a fait re­mar­quer le Dr Hu­go Viens, pré­sident de l’AMQ. Ça nous amène pro­ba­ble­ment après les élec­tions pour une re­mise en fonc­tion réelle, dont on se ré­jouit bien sûr. »

«Nous avons per­du l’ex­per­tise, c’est le dom­mage col­la­té­ral le plus im­por­tant», d’ajou­ter Jean La­cha­ri­té, de la CSN.

La pré­si­dente de la FIQ, Nan­cy Bé­dard, de­mande que le bud­get du CSBE soit bo­ni­fié du quart et que son équipe puisse jouir d’un «réel ac­cès aux don­nées, dont celles de la RAMQ». «Il faut main­te­nant lui don­ner les condi­tions ga­gnantes», a-t-elle ex­pli­qué. L’As­so­cia­tion qué­bé­coise des re­trai­tés des sec­teurs pu­blics et pa­ra­pu­blics (AQRP) ré­clame elle aus­si un re­haus­se­ment du bud­get du CSBE pour «rat­tra­per le temps per­du».

Bar­rette pas «en fa­veur» de l’abo­li­tion

«C’est une dé­ci­sion avec la­quelle je n’étais pas en fa­veur », a af­fir­mé M. Bar­rette, jeu­di, à pro­pos de l’abo­li­tion du CSBE, ajou­tant qu’elle s’était im­po­sée dans le cadre de la ré­vi­sion des programmes. Au­jourd’hui, le contexte bud­gé­taire a chan­gé, a-t-il ex­pli­qué. Sur Twit­ter mer­cre­di soir, il a aus­si af­fir­mé avoir fait des «re­pré­sen­ta­tions» pour le re­tour du CSBE.

Par le pas­sé, le mi­nistre avait jus­ti­fié la dis­pa­ri­tion de cet or­ga­nisme par les im­pé­ra­tifs bud­gé­taires et un che­vau­che­ment de mis­sion avec l’Ins­ti­tut na­tio­nal d’ex­cel­lence en san­té et en ser­vices so­ciaux (INESSS).

«Je n’en crois pas un mot», a lan­cé jeu­di le dé­pu­té so­li­daire Amir Kha­dir à pro­pos des re­pré­sen­ta­tions du mi­nistre Bar­rette pour sau­ver le CSBE.

Le Par­ti qué­bé­cois, pour sa part, a pris en par­tie le cré­dit de la nou­velle. «Nous avons été per­sé­vé­rants», a rap­pe­lé Diane La­marre. «Pour adop­ter le pro­jet de loi 150, le gou­ver­ne­ment n’a eu d’autre choix que de re­ti­rer les ar­ticles qui ne fai­saient pas consen­sus. »

L’étude du pro­jet de loi 150 concer­nant la mise en oeuvre des bud­gets 2016 et 2017 du gou­ver­ne­ment Couillard s’est ter­mi­née mer­cre­di par le re­trait de cen­taines d’ar­ticles, dont ceux abo­lis­sant le CSBE. Ce­la per­met­tra vrai­sem­bla­ble­ment au gou­ver­ne­ment d’adop­ter ra­pi­de­ment ce pro­jet de loi im­por­tant avant la fin de la der­nière ses­sion parlementaire pré­cé­dant les élec­tions gé­né­rales.

JACQUES BOISSINOT LA PRESSE CA­NA­DIENNE

Ro­bert Sa­lois, qui a oc­cu­pé le poste de Com­mis­saire à la san­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.