Nou­velle baisse de la fé­con­di­té aux États-Unis

Le Devoir - - Le Monde -

Tam­pa — Le nombre de nais­sances aux États-Unis a at­teint un ni­veau bas ja­mais vu de­puis des dé­cen­nies, une ten­dance dé­mo­gra­phique qui pour­rait pe­ser sur l’éco­no­mie à l’ave­nir. Le taux de fé­con­di­té pour l’an­née 2017, pu­blié jeu­di par le gou­ver­ne­ment amé­ri­cain, est tom­bé à 1,76 nais­sance par femme, contre 1,82 en 2016. C’est le plus faible taux de­puis 1978, en des­sous du taux de re­nou­vel­le­ment de la po­pu­la­tion (2,1 en­fants par femme). En nombres bruts, 3,8 mil­lions de bé­bés sont nés aux États-Unis en 2017, au plus bas de­puis 1987, soit 100 000 de moins que l’an­née pré­cé­dente. La ten­dance ac­tuelle a dé­mar­ré au dé­but de la Grande Ré­ces­sion, en 2007 et 2008. La re­prise éco­no­mique ne l’a pas en­rayée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.