Vol de ma­té­riel in­for­ma­tique à Ra­dioCa­na­da

Le Devoir - - Editorial -

En dé­pit du titre, ce sont sur­tout des don­nées sur les em­ployés qui ont été vo­lées à Ra­dio-Ca­na­da. Il y a lieu de s’en in­quié­ter. Ce qui in­quiète au plus haut point, c’est que Ra­dio-Ca­na­da fait ap­pel à Equi­fax pour ras­su­rer, dit-elle, ses em­ployés. Quelle in­cons­cience ! Ra­dio-Ca­na­da de­vrait sa­voir qu’Equi­fax s’est fait vo­ler des mil­lions, oui des mil­lions, de dos­siers de ci­toyens ré­cem­ment. Il ne man­que­rait plus que l’on fasse ap­pel à Facebook pour ras­su­rer les élec­teurs ca­na­diens. Se­lon la théorie ca­pi­ta­liste, seules les meilleures com­pa­gnies sur­vivent, Equi­fax et Facebook de­vraient faire faillite pour avoir gra­ve­ment man­qué à leurs de­voirs. Or il n’en est rien, les ac­tions montent, et c’est bu­si­ness as usual. Paul-An­dré Des­jar­dins

Qué­bec, le 17 mai 2018

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.