Vers la frag­men­ta­tion du sys­tème

Le Devoir - - ÉCONOMIE -

Le mi­lieu des af­faires es­time que la dé­ci­sion de la Cour su­prême du Ca­na­da à l’égard de l’en­ca­dre­ment des va­leurs mo­bi­lières af­fai­bli­ra le Qué­bec et sa mé­tro­pole en rai­son de ce qu’il voit comme un mor­cel­le­ment po­ten­tiel du sys­tème pancanadien.

« Le pro­jet d’or­ga­nisme na­tio­nal fé­dé­ral dit “co­opé­ra­tif ”, dont le siège so­cial se­ra vrai­sem­bla­ble­ment à To­ron­to, crée­ra un éloi­gne­ment entre les par­ti­ci­pants au mar­ché des va­leurs mo­bi­lières du Qué­bec et le centre dé­ci­sion­nel en ma­tière de ré­gle­men­ta­tion », a af­fir­mé le pré­sident de la Chambre de com­merce du Mon­tréal mé­tro­po­li­tain (CCMM), Mi­chel Le­blanc. Il en dé­cou­le­rait une éro­sion de l’ex­per­tise au Qué­bec et en Al­ber­ta, « no­tam­ment dans le sec­teur des ser­vices pro­fes­sion­nels qui as­sistent les par­ti­ci­pants au mar­ché ».

La CCMM n’a ja­mais ca­ché son op­po­si­tion au pro­jet, le­quel avait éga­le­ment convain­cu un col­lec­tif de di­ri­geants de grandes en­tre­prises qué­bé­coises (Cou­cheTard, Qué­be­cor, Me­tro, etc.) de si­gner une lettre ou­verte en 2013.

La Fé­dé­ra­tion qué­bé­coise des chambres de com­merce (FCCQ), qui a lan­cé une coa­li­tion en 2010, a af­fir­mé que « Qué­bec doit in­ter­pel­ler ra­pi­de­ment ses ho­mo­logues du gou­ver­ne­ment fé­dé­ral pour leur si­gni­fier sa vo­lon­té de main­te­nir ses champs de com­pé­tence avec le sys­tème en place ».

Par­mi les autres ac­teurs du mi­lieu fi­nan­cier qui s’op­po­saient au pro­jet en 2010 fi­gu­rait l’In­dus­trielle Al­liance, Po­wer Cor­po­ra­tion et la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec. Le sys­tème fonc­tionne très bien, avaient-ils fait va­loir. Le pré­sident de l’In­dus­trielle, pour sa part, avait lais­sé tom­ber que la prio­ri­té de­vrait plu­tôt al­ler à la lutte contre les crimes éco­no­miques.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.