8 dé­cembre : bouc émis­saire

Le Devoir - - ACTUALITÉS - FA­BIEN DEGLISE

Jus­qu’à Noël, dé­cou­vrez chaque jour un mot qui ré­sume l’ac­tua­li­té de l’an­née et capte l’es­prit du temps. Ce n’est pas nous, c’est le so­cio­logue fran­çais, spé­cia­liste des flux mi­gra­toires, Fran­çois Hé­ran, qui le dit: en pé­riode de crise, l’im­mi­grant de­vient un « bouc émis­saire », le cou­pable fa­cile pour ex­pli­quer ce qui ne va plus et jus­ti­fier les re­plis. Et en 2018, de bouc émis­saire, plus que d’im­mi­gra­tion, il au­ra été sou­vent ques­tion.

Pa­no­ra­ma : cet été, l’Ita­lie a re­pous­sé comme des mal­propres les exi­lés re­cueillis en Mé­di­ter­ra­née par le na­vire l’Aqua­rius, for­çant ain­si 58 hommes, femmes et en­fants à l’er­rance entre plu­sieurs pays eu­ro­péens avant d’abou­tir à Malte en oc­tobre. Ita­lie, France, Espagne : les gou­ver­ne­ments de ces pays ne vou­laient pas d’eux pour ne pas s’alié­ner un élec­to­rat fra­gi­li­sé par les in­cer­ti­tudes du pré­sent.

Au même mo­ment, Jus­tin Tru­deau est ac­cu­sé par ses op­po­sants d’ou­vrir trop grand les fron­tières du pays aux mi­grants ir­ré­gu­liers qui, de­puis les États-Unis, viennent cher­cher re­fuge au Ca­na­da.

Plus au sud, l’ar­ri­vée d’une ca­ra­vane im­pro­vi­sée d’exi­lés d’Amé­rique cen­trale et du Mexique donne à Do­nald Trump un ar­gu­ment de taille pour nour­rir son pro­tec­tion­nisme et sa haine de l’Autre. Au grand bon­heur de sa base élec­to­rale, confor­tée dans son idée d’en­va­his­se­ment et de me­nace ex­té­rieure qui dé­gradent ses condi­tions de vie. Une per­cep­tion nour­rie, bien sûr, plus par la dé­ma­go­gie que par les faits et la science, es­time Fran­çois Hé­ran, qui rap­pelle qu’une so­cié­té qui en­trave les flux mi­gra­toires nuit, en dé­fi­ni­tive, bien plus à son dé­ve­lop­pe­ment qu’elle se pro­tège.

PEDRO PAR­DO AGENCE FRANCE-PRESSE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.