Pro­jet in­ter­na­tio­nal contre le pla­giat

Le Devoir - - PERSPECTIVES -

Une pro­fes­seure de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec en Ou­taouais (UQO), Mar­tine Pe­ters, lance une vaste re­cherche contre le pla­giat avec le concours de cher­cheurs de 30 uni­ver­si­tés du Qué­bec, du Ca­na­da, des États-Unis et d’Eu­rope. La pro­fes­seure et son équipe du Groupe de re­cherche sur l’in­té­gri­té aca­dé­mique (GRIA) iden­ti­fie­ront les stra­té­gies de créa­col­lage nu­mé­rique (scrap­boo­king) de pro­fes­seurs et d’étu­diants, pour dé­ter­mi­ner les plus ef­fi­caces.

Lors de 32 en­tre­vues me­nées ces der­niers mois sur la tri­che­rie dans six uni­ver­si­tés, les pro­fes­seurs in­ter­ro­gés ont été una­nimes : « La grande ma­jo­ri­té des étu­diants sont de bonne foi, mais ne sont pas suf­fi­sam­ment for­més pour évi­ter le pla­giat. La seule chose qu’on peut faire, c’est mieux for­mer nos étu­diants. »

Le pla­giat est même sou­vent in­vo­lon­taire, sou­ligne Mar­tine Pe­ters. Des étu­diants ar­chivent mal leurs sources et co­pient par in­ad­ver­tance — et sans at­tri­bu­tion — des bouts de texte, des images ou des fi­chiers au­dio ou vi­déo.

« Tout le monde sait que le pla­giat est un pro­blème phé­no­mé­nal. Ce qui est nou­veau, c’est que le mi­lieu uni­ver­si­taire re­con­naît le pro­blème. Il y a une vo­lon­té que ça bouge », dit la pro­fes­seure. Elle et ses col­lègues Ju­lien Bu­reau et Sé­bas­tien Bé­land avancent des so­lu­tions pos­sibles...

En­sei­gner des stra­té­gies de

créa­col­lage nu­mé­rique (scrap­boo­king) pour di­mi­nuer les risques de pla­giat in­vo­lon­taire. En­sei­gner les règles du droit

d’au­teur dès le pri­maire. Exi­ger des étu­diants des pré­sen­ta­tions orales dé­mon­trant leur com­pré­hen­sion de la ma­tière (ceux qui pla­gient n’ap­prennent pas grand-chose). Ins­tau­rer des cours obli­ga­toires de méthodologie dans tous les pro­grammes uni­ver­si­taires (ce qui n’est pas le cas à l’heure ac­tuelle). For­mer les pro­fes­seurs et les char­gés de cours, qui ont une grande res­pon­sa­bi­li­té dans la ré­duc­tion du pla­giat.

Co­or­don­ner les dates de re­mise des tra­vaux des cours d’un pro­gramme pour évi­ter une sur­charge au même mo­ment (le stress et le manque de temps fa­vo­risent le pla­giat). Ré­par­tir la charge de tra­vail des étu­diants en plu­sieurs tra­vaux de ses­sion, plu­tôt qu’un seul tra­vail ma­jeur en fin de ses­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.