L’Ebo­la ne cesse de ga­gner du ter­rain au Con­go

Le Devoir - - MONDE - DA­KAR —

La deuxième épi­dé­mie de vi­rus Ebo­la en im­por­tance de l’his­toire ne cesse de ga­gner du ter­rain au Con­go. On rap­porte des cas dans la ville de Bu­tem­bo, qui compte un mil­lion d’ha­bi­tants. L’éclo­sion an­non­cée le 1er août a fait jus­qu’à pré­sent un peu moins de 500 in­fec­tions, dont 225 dé­cès at­tri­bués po­si­ti­ve­ment au vi­rus, a in­di­qué tard jeu­di le mi­nis­tère congo­lais de la San­té. Sans le vac­cin ex­pé­ri­men­tal de Merck, a es­ti­mé le mi­nis­tère, le bi­lan dé­pas­se­rait dé­jà les 10 000 morts. Merck dis­pose d’en­vi­ron 300 000 doses du vac­cin, qui prend plu­sieurs mois à pro­duire. Le chef des ur­gences de MSF, le doc­teur Pe­ter Sa­la­ma, a dit qu’il est « très préoc­cu­pé » par les ré­serves dis­po­nibles, puisque 300 000 doses se­raient in­suf­fi­santes pour com­battre une épi­dé­mie ur­baine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.