Ani­maux fan­tas­tiques. Les crimes de Grin­del­wald (V.F. de Fan­tas­tic Beasts – The Crimes of Grin­del­wald)

Le Devoir - - CULTURE -

★★★

Tou­jours en deuil des aven­tures d’Har­ry Pot­ter et ja­mais ras­sa­sié d’his­toires de sor­ciers ? J.K. Row­ling ne perd plus de temps et écrit de nou­veaux uni­vers di­rec­te­ment pour le grand écran. Dans le deuxième cha­pitre (d’une sé­rie de cinq, du moins pour le mo­ment…) de Fan­tas­tic Beasts, le ma­gi­zoo­lo­giste Newt, re­clus à Londres après avoir fou­tu le bor­del à New York, se voit confier une pé­rilleuse mis­sion par son an­cien pro­fes­seur, un jeune Al­bus Dum­ble­dore, pour contrer les des­seins ma­lé­fiques de l’in­quié­tant Grin­del­wald. Tou­jours sous la gou­verne de Da­vid Yates, im­muable dans le monde d’Har­ry Pot­ter, ce nou­veau vo­let se veut té­né­breux et ta­ra­bis­co­té, plan­tant un dé­cor ma­cabre pour la suite des choses, pes­si­misme nour­ri par le choix des an­nées 1920 comme cadre his­to­rique. Tout le reste n’est que pure fan­tai­sie, avec son lot d’al­lu­sions po­li­tiques et de ré­fé­rences sexuelles. Mais que les dis­ciples des évan­giles se­lon Row­ling se ras­surent : ils au­ront beau­coup à dé­co­der… An­dré Lavoie

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.