Bra­vo, Ma­dame Sainte-Ma­rie !

Le Devoir - - ÉDITORIAL -

Lec­ture dif­fi­cile que celle de votre texte pu­blié dans Le De­voir du 10 jan­vier ; lec­ture ren­due dif­fi­cile parce que, dès les pre­mières lignes et tout au long de ma lec­ture, j’ai eu les yeux pleins d’eau. Comme bien d’autres, j’ai sui­vi avec grand in­té­rêt le dé­bat sur « l’ap­pro­pria­tion cultu­relle » et ai beau­coup souf­fert des pro­cès d’in­ten­tion in­ten­tés à des ar­tistes tels Ro­bert Le­page, Bet­ty Bo­ni­fas­si et Ariane Mnou­ch­kine. Votre texte, Ma­dame Sain­teMa­rie, est ce que j’ai lu de plus per­cu­tant et tou­chant sur le su­jet.

Mer­ci, mer­ci, Ma­dame Sain­teMa­rie pour le choix des mots, pour la poé­sie de votre texte, pour l’ap­pel à la rai­son ve­nant de l’ar­tiste in­ter­prète « qui vit en constant be­soin et en dé­lit d’ap­pro­pria­tion. »

Vous faites ré­fé­rence à Leo­nard Co­hen chan­tant « Un Ca­na­dien er- rant sans autre au­to­ri­sa­tion que la joie qu’il en re­tire ». J’écris ces lignes en écou­tant, tou­jours avec émo­tion, votre disque Nit­shis­se­ni­ten e tshis­se­ni­ta­min et je dis bra­vo et mer­ci d’avoir par­ta­gé avec nous votre « amour des mots, de leur so­no­ri­té et de leur ma­gie » en fai­sant rayon­ner le mo­hawk, l’in­ouk­ti­touk et l’in­nu pour notre plus grande joie !

Et je dis mer­ci à Bet­ty Bo­ni­fas­si d’avoir fait dé­cou­vrir à un large au­di­toire la souf­france des es­claves en uti­li­sant sa voix si riche en écho à leurs chants. Et je dis bra­vo aux ar­tistes de théâtre qui ont fait connaître dans des di­zaines de langues l’hu­ma­ni­té des Belles-soeurs de Mi­chel Trem­blay au pu­blic de leur coin de notre pe­tite pla­nète.

Ap­pro­pria­tion cultu­relle des ar­tistes ? Mais bien sûr, et de tout temps ! Après tout, comme le chante si bien Gilles Vi­gneault, « tous les hu­mains sont de ma race », et c’est tant mieux ! Yves Ro­chon Ga­ti­neau, le 10 jan­vier 2019

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.