Plon­gée au coeur de l’édé­nique Club Med Les Arcs Pa­no­ra­ma en Sa­voie.

Plon­gée au coeur de l’édé­nique Club Med Les Arcs Pa­no­ra­ma en Sa­voie

Le Devoir - - SOMMAIRE - HÉ­LÈNE CLÉ­MENT COLLABORATRICE LE DE­VOIR Notre jour­na­liste était l’in­vi­tée de Club Med Ca­na­da.

De­puis sa créa­tion, le Club Mé­di­ter­ra­née s’ins­talle tou­jours sur de beaux sites. Les Arcs Pa­no­ra­ma, der­nier-né des Club Med al­pins fran­çais, ne fait pas ex­cep­tion. Po­sé sur les pistes de ski d’Arc 1600, quelques cen­taines de mètres plus bas que Les Arcs 2000, ce su­perbe vil­lage marque un som­met dans le dé­ve­lop­pe­ment des Club Med dans le monde.

«Ce nou­veau fleu­ron Club Med 4 et 5 Tri­dents à la mon­tagne est l’illus­tra­tion de ce que nous fai­sons de mieux», a dé­cla­ré Hen­ri Gis­card d’Es­taing, pré­sident du Club Med lors de l’inau­gu­ra­tion des Arcs Pa­no­ra­ma, le 14 dé­cembre der­nier. «Idéal pour les fa­milles, un ser­vice nu­mé­rique so­phis­ti­qué au ser­vice de nos clients, un es­pace Ex­clu­sive Col­lec­tion do­té d’une concier­ge­rie pri­vée et une ar­chi­tec­ture fi­dèle à l’his­toire ar­chi­tec­tu­rale des Arcs et qui s’in­tègre à l’es­prit créa­tif de cette belle sta­tion de ski.»

À pro­pos des Arcs

C’est une grande sta­tion de ski al­pin et de ski de fond, en Sa­voie, avec beau­coup de com­merces, ré­par­tie sur plu­sieurs al­ti­tudes : Arc 2000, Arc 1950, Arc 1800, Arc 1600 et BourgSaint-Mau­rice dans la val­lée de la Ta­ren­taise, à 840 mètres d’al­ti­tude.

Les Arcs donne sur l’édé­nique do­maine Pa­ra­dis­ki — qui com­prend éga­le­ment les sta­tions de ski de Pei­seyVal­lan­dry et de La Plagne, for­mant ain­si le deuxième plus grand do­maine de ski fran­çais, avec plus de 425 ki­lo­mètres de pistes entre 1200 et 3250 mètres.

En gros, deux som­mets à plus de 3000mètres d’al­ti­tude, deux gla­ciers skiables, quelque 35 pistes noires, 66 pistes rouges, 124 pistes bleues, 12 pistes vertes, 153km de pistes de fond et ski nor­dique, trois pistes de luge, des parcs à snow, une piste de bobs­leigh, luge et ske­le­ton de 1800m de long, com­por­tant 19 vi­rages, à La Plagne. Il fau­dra des jambes d’acier pour par­cou­rir en une se­maine le tiers du ter­ri­toire.

Chaque Arc a sa per­son­na­li­té, ses pe­tites rues pié­tonnes, ses bars, ses res­tau­rants, ses bou­tiques, ses pro­grammes d’ani­ma­tion, ses ré­si­dences hô­te­lières. Fu­ni­cu­laires, ta­pis rou­lant, té­lé­ski, té­lé­siège, fu­ni­tel, té­lé­phé­rique et au­to­bus branchent les dif­fé­rents Arcs.

Le cô­té spé­cial d’Arc 1600 — outre son Club Med flam­bant neuf et son fu­ni­cu­laire Les Arcs’ex­press re­liant en sept mi­nutes le vil­lage de Bourg-SaintMau­rice, c’est que la sta­tion que l’on sur­nomme «la fa­mi­liale», est la pre­mière à avoir été créée, en 1968. Les Arcs de toutes les al­ti­tudes fê­te­ront donc tout au long de 2019 leurs 50 ans.

Bourg-Saint-Mau­rice des­sert éga­le­ment les sta­tions de ski de Tignes, Val-d’Isère et La Ro­sière. Le vil­lage de 7265 ha­bi­tants, qui flirte avec le Parc na­tio­nal de la Va­noise et le mas­sif du Mont-Blanc, niche à 30 km de la fron­tière fran­co-ita­lienne si­tuée au col du Pe­tit Saint-Ber­nard, seul pas­sage car­ros­sable re­liant les val­lées sa­voyardes et val­dô­taines.

L’es­prit de la mon­tagne

Per­ché à 1750 mètres, en pleine fo­rêt d’épi­céas et de mé­lèzes, l’im­po­sant hô­tel 4 et 5 tri­dents, conçu par

l’ar­chi­tecte Chris­tian Pla­teau, pré­sident du ca­bi­net Cap Ar­chi­tec­ture, com­prend 434 chambres (1000 lits), dont 24 suites de luxe.

Cap Ar­chi­tec­ture a conçu et dé­ve­lop­pé ce jo­li vil­lage aux courbes aus­si ar­ron­dies que les mon­tagnes en­vi­ron­nantes en s’ins­pi­rant du tra­vail de Char­lotte Per­riand, collaboratrice de Le Cor­bu­sier, qui, entre 1967 et 1989, a créé les prin­ci­paux bâ­ti­ments des Arcs, la seule sta­tion de ski en France à être clas­sée mo­nu­ment du pa­tri­moine du XXe siècle.

Et le Club Med — pro­prié­té du conglo­mé­rat chi­nois Fo­sun In­ter­na­tio­nal, qui a adop­té au fil du temps la stra­té­gie du raf­fi­ne­ment et de l’élé­gance pour sou­rire à une clien­tèle in­ter­na­tio­nale exi­geante — compte bien pour­suivre son dé­ve­lop­pe­ment en mon­tagne.

«Notre in­ten­tion est d’ou­vrir un vil­lage par an­née», pré­cise Hen­ri Gis­card d’Es­taing. «L’an der­nier, le re­sort mon­tagne Sa­maoëns Grand Mas­sif en Haute-Sa­voie, cette an­née Les Arcs Pa­no­ra­ma, l’an pro­chain L’Alpe d’Huez qui passe d’un 3 à un 4 tri­dents… « Sans ou­blier, bien sûr, le Club Med mon­tagne de Char­le­voix, au Qué­bec, ac­tuel­le­ment en construc­tion, et dont l’ou­ver­ture est pré­vue pour dé­cembre 2020. »

A prio­ri, on as­so­cie le Club Med — au même titre que la concur­rence qui offre des sé­jours tout com­pris à l’ombre des co­co­tiers — aux des­ti­na­tions so­leil. Mais la marque aux tri­dents a ce­ci d’unique au monde qu’elle pro­pose aus­si le tout-com­pris en mon­tagne. L’hi­ver, et à l’ave­nir l’été, avec des ac­ti­vi­tés ori­gi­nales comme l’ac­cro­branche, la via fer­ra­ta, le vé­lo tout ter­rain (VTT), la trot­ti­nette de des­cente, le ca­nyo­ning, le raf­ting, la ran­don­née pé­destre. Le Club Med dé­ploie cette an­née au sein de tous ses «re­sorts» l’ap­pli­ca­tion Mhikes, sorte de GPS de la ran­don­née à pied et à bi­cy­clette en France.

Quant aux Arcs Pa­no­ra­ma — le plus grand Club Med des Alpes, sor­ti de terre en 19 mois de tra­vaux, au coût de près de 100 mil­lions d’eu­ros (150 mil­lions de dol­lars ca­na­diens) —, on ne pou­vait choi­sir meilleur nom pour ce 15e Club Med mon­tagne dans les Alpes fran­çaises. La vue sur l’en­semble de la val­lée de la Haute Ta­ren­taise et des mas­sifs du Beau­for­tain et du Mont-Blanc est ex­tra­or­di­naire de par­tout: les chambres, les es­paces com­muns, les res­tau­rants et les ter­rasses ex­té­rieures. On se lève à tout bout de champ pen­dant les re­pas pour pho­to­gra­phier les som­mets qui pointent dans un ciel bleu azur ou la brume qui s’ins­talle.

Le res­tau­rant La Pierre Blanche pro­pose ma­tin, mi­di et soir un somp­tueux buf­fet com­po­sé de sta­tions of­frant des spé­cia­li­tés sa­voyardes (cro­zet, tar­ti­flette, fon­due, pois­son grillé, fro­mages AOC), fran­çaises (foie gras, par exemple), ita­liennes, mé­di­ter­ra­néennes, in­diennes, chi­noises… se­lon le thème du jour. Un coin bé­bé per­met aux pa­rents de pré­pa­rer leurs re­pas. Pour une ex­pé­rience cu­li­naire ex­clu­sive avec vue pa­no­ra­mique sur la val­lée de­puis la ter­rasse, le res­tau­rant Gour­met Lounge, si­tué à 1790 mètres d’al­ti­tude, pro­pose à la carte un pi­que­nique gour­met à l’heure du lunch, un tea time l’après-mi­di et un re­pas dé­cou­verte le soir. On y trouve aus­si un bar et les ser­vices d’un som­me­lier.

L’in­té­rieur du com­plexe, dé­co­ré par le de­si­gner Di­dier Rey, de Stu­dio De­si­gn, ne manque ni d’ori­gi­na­li­té, ni de cou­leurs, ni de lu­mière. Tou­te­fois pas d’es­prit cha­let tout en bois, ni de vraies che­mi­nées. Adieu odeur du feu de camp. La dé­co­ra­tion s’ins­pire des codes mon­ta­gnards tra­di­tion­nels et la na­ture est in­té­grée à cette dé­co­ra­tion sous une forme plu­tôt mo­derne avec des biches gran­deur na­ture au tour­nant des al­lées, des épi­céas sur les murs des chambres, des sa­pins des­si­nés sur les ta­pis, un gla­cier au bar.

Le «Ski Room» donne sur la pla­te­forme de dé­part «skis aux pieds». Un ca­sier avec sys­tème de sé­chage est mis à la dis­po­si­tion des clients. N’est-ce pas le bon­heur de n’avoir qu’à en­fi­ler ses bottes de ski et à sor­tir pour se re­trou­ver au coeur d’un co­los­sal do­maine skiable à la porte de sa chambre? Dès le pre­mier ma­tin, les mo­ni­teurs et mo­ni­trices de l’École fran­çaise du ski (EFS), tout de rouge vê­tus, jaugent le ni­veau d’ha­bi­le­té du client, puis forment les groupes. Et l’aven­ture en mon­tagne com­mence.

«La fo­rêt en­chante le Club», tel est le thème de ce grand vil­lage per­ché des Alpes sa­voyardes. De quoi faire rê­ver les en­fants de 4 mois à 17 ans : Club Med « bien­ve­nue bé­bé » pour les pe­tits de 4 à 23 mois, pe­tit Club Med (pour les 2 à 3 ans), Mi­ni Club Med (pour les 4 à 10 ans), Club Med Pass­world (pour les 11 à 17 ans). Le vil­lage pro­pose toute une gamme d’en­ca­dre­ments, d’ani­ma­tions et de cours de ski (dès 4 ans).

«Ils peuvent même jouer aux pe­tits chefs en in­vi­tant leur parent à sou­per au Bread & Co, un res­tau­rant des­ti­né aux fa­milles, pré­cise Ca­ro­lyne Doyon, vice-pré­si­dente prin­ci­pale Ca­na­da & Mexique pour le Club Med. «Au Club Med, le pro­gramme pour en­fants n’est pas qu’un ser­vice de gar­dien­nage, c’est un pro­gramme de dé­ve­lop­pe­ment. »

Et rien n’oblige à skier ou à chaus­ser des ra­quettes, on peut dé­ci­der d’al­ler à Bourg-Saint-Mau­rice au mar­ché du sa­me­di ma­tin (ou­vert toute l’an­née) ou à la Coo­pé­ra­tive lai­tière de Haute Ta­ren­taise pour y dé­cou­vrir les se­crets de la confec­tion du Beau­fort.

Ou sim­ple­ment prendre du bon temps à la pis­cine, au ham­mam, dans le bain-tour­billon ex­té­rieur, au spa, au sa­lon, au bar ou sur l’une ou l’autre des ter­rasses face à la mon­tagne avec un bon livre et une pe­tite li­queur de gé­né­pi de Sa­voie. Se­lon l’hu­meur

PHO­TOS HÉ­LÈNE CLÉ­MENT

Les Arcs Pa­no­ra­ma : on ne pou­vait choi­sir meilleur nom pour ce 15e Club Med mon­tagne dans les Alpes fran­çaises. La vue sur l’en­semble de la val­lée de la Haute Ta­ren­taise et des mas­sifs du Beau­for­tain et du Mont-Blanc est ex­tra­or­di­naire de par­tout.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.