Fin de fré­né­sie avant l’ac­cal­mie

Quoi se mettre dans les oreilles cet hi­ver, de St-Pierre à Dé­si­lets, en pas­sant par Doillon, -M- et Del Rey

Le Devoir - - RENTRÉE CULTURELLE / DISQUE POP - SYL­VAIN COR­MIER

En dé­cembre, les al­bums ont conti­nué d’af­fluer, à tel point que l’ha­bi­tuelle bor­dée des disques de Noël en a été en­se­ve­lie sous l’ava­lanche. Il y avait quelque chose de déses­pé­ré dans ces lan­ce­ments tar­difs, un cri trou­blant: et moi, et moi, et moi? C’était à qui sor­ti­rait une ver­sion vi­nyle qui se vou­lait ir­ré­sis­tible, une ré­édi­tion que l’on sou­hai­tait in­con­tour­nable. Qui a réus­si à se fau­fi­ler dans le gou­lot d’étran­gle­ment sans y perdre le souffle? On ne sait pas en­core.

Ce que l’on constate, c’est que jan­vier n’est pas tant la ren­trée que la suite, un trop-plein fi­na­le­ment dé­bal­lé. In­grid St-Pierre y mé­nage l’es­pace de sa Pe­tite plage, qu’elle an­nonce oa­sis de paix. Alexandre Dé­si­lets y dé­ploie son Ex­tra­va­gan­za, al­bum pop élec­tro, à sa pa­no­ra­mique ma­nière. Si­mon Kear­ney risque tout — gare aux en­ge­lures! — avec sa Mai­son ou­verte, et l’éton­nant groupe Clay and Friends a le mi­nial­bum spec­ta­cu­laire : La Mu­si­ca Po­pu­lar de Ver­dun, titre épa­tant s’il en est. La nou­velle ve­nue Ali­cia Des­chênes les au­ra tous et toutes de­van­cés — lan­ce­ment le 15 jan­vier — avec un pre­mier al­bum au fort jo­li nom: Comme June aime John­ny (qui fait pen­ser à l’Em­my­lou du tan­dem scan­di­nave First Aid Kit).

Et ce n’est pas tout, rou­le­ment de tam­bour. Après le Pol­na­reff ar­ri­vé juste à temps sous l’arbre, re­voi­là le su­per­hé­ros du pop-rock jam­bon­beurre, j’ai nom­mé -M-, le cher Mat­thieu Ché­did qui se ré­in­vente le cos­tume pour sa Lettre in­fi­nie. En­core heu­reux qu’il ait des su­per­pou­voirs et puisse bran­dir la gui­tare élec­trique aus­si vite que Su­per­du­pont sa ba­guette té­les­co­pique : un cer­tain Ste­phan Ei­cher, quitte à lui pi­ler sur les cha­ren­taises ai­lées, sonne l’as­saut et crie : Huë ! (oui, c’est titre du nou­vel al­bum de notre vé­té­ran Suisse).

Le re­lâ­che­ment

Et après? Ça se calme. On se dé­pose la ga­lette sillon­née, on se re­laxe le CD. Tran­quille fé­vrier, mars pas éner­vé. Il y a bien le Ca­viar qu’of­fri­ra en dé­gus­ta­tion Ja­co­bus (ce­lui de Ra­dio Ra­dio), et une Lou Doillon es­seu­lée qui se conten­te­ra d’un So­li­lo­quy, mais il fau­dra at­tendre un peu pour dé­cou­vrir le pre­mier al­bum com­plet de Char­lotte Car­din : on se­ra pa­tients, ça fait dé­jà une mèche,

d’échan­tillon en échan­tillon, qu’on a ces­sé de piaf­fer.

C’est d’ailleurs que vien­dra le vent du prin­temps: le La­na Del Rey nou­veau s’in­ti­tu­le­ra Nor­man Fu­cking Ro­ck­well. Bigre. Dans le même ton sans am­bages, l’au­teure-com­po­si­trice LP pré­sen­te­ra son Heart to Mouth. Et puis ça dé­bou­le­ra : on re­ver­ra les Di­do, Avril La­vigne, Ma­don­na… et Claire Bou­cher (Grimes, pour les in­times). Et le spec­tacle La Re­narde, sur les traces de Pau­line Ju­lien, en­re­gis­tré en stu­dio, se­ra gra­vé en al­bum. No­tez: que des femmes, et pas des moindres.

Bien sûr que des tas de groupes de gars rem­pi­le­ront, mais al­lez com­prendre, le re­tour de Hoo­tie and The Blow­fish ne me fait pas cla­po­ter dans ma mare. Et si le deuxième disque du Clay­pool Len­non De­li­rium risque fort de nous ti­tiller le du­vet de l’oreille in­terne, le poil des jambes se dresse net­te­ment moins pour un Queensrÿche ou un Me­ga­deth de plus.

ANNIK MH DE CARUFEL LE DE­VOIR

Alexandre Dé­si­lets dé­ploie­ra en jan­vier son Ex­tra­va­gan­za, al­bum pop élec­tro, à sa pa­no­ra­mique ma­nière.

JEWEL SAMAD AGENCE FRANCE-PRESSE

Le La­na Del Rey nou­veau s’in­ti­tu­le­ra Nor­man Fu­cking Ro­ck­well.

ANNIK MH DE CARUFEL LE DE­VOIR

On at­tend le Ca­viar qu’of­fri­ra en dé­gus­ta­tion Ja­co­bus (ce­lui de Ra­dio Ra­dio).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.