La belle bulle d’In­grid

Le Devoir - - RENTRÉE CULTURELLE -

Sur la pho­to de po­chette, dé­voi­lée en dé­cembre en même temps que le pre­mier ex­trait (L’en­nei­gée) nous par ve­nait, In­grid St-Pierre semble flot­ter. On la di­rait hors d’at­teinte, alors que c’est le contraire : tout la touche, de près. Si l’al­bum pré­cé­dent était ce­lui du che­min dif­fi­cile vers l’ac­cou­che­ment, ce qua­trième disque in­ti­tu­lé Pe­tite plage est ce­lui de la fé­li­ci­té fa­mi­liale, en cir­cuit presque fer­mé. Une bulle, une belle bulle. La réa­li­sa­tion dé­li­cate d’un Phi­lippe Brault semble idéale pour nous per­mettre d’en­trer sans faire de bruit dans cette in­ti­mi­té, où il y a aus­si de la place pour la mé­lan­co­lie et la tris­tesse, sans les­quelles In­grid ne se­rait pas In­grid: elle n’ou­blie rien, et sur­tout pas celle qui a tout ou­blié. Le ren­dez­vous doux-amer de l’hi­ver.

MA­RIE-FRANCE COAL­LIER LE DE­VOIR

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.