Un amour roya­le­ment im­pos­sible

Le Devoir - - LIRE - Diane Pré­court

Ma­rie. Ce titre seul pour­rait bien pas­ser in­aper­çu sans le ban­deau an­non­çant «Le pre­mier amour de Louis XIV ». In­tri­gant. Cette jeune Ma­rie, ef­fa­cée der­rière ses frères et ses soeurs plus belles qu’elle, souffre-dou­leur de sa mère à cause de sombres pré­dic­tions as­tro­lo­giques sur son ave­nir, connaî­tra un par­cours pour le moins aty­pique. In­dé­pen­dante d’es­prit, éman­ci­pée et cul­ti­vée pour l’époque — nous sommes au XVIIe siècle… —, la fu­ture flamme du roi de France s’en éprend fol­le­ment elle aus­si.

À 20 ans, le char­mant Louis voit pi­rouet­ter au­tour de lui les dames les plus sé­dui­santes. Mais la pe­tite Ma­rie, par sa pro­pen­sion à la lec­ture plus qu’à la co­quet­te­rie, ga­gne­ra le coeur de son oncle, le tout-puis­sant Ma­za­rin, maître de la France. Puis ce­lui de Louis XIV.

Un lan­gage am­pou­lé

In­tro­duite à la cour, Ma­rie Man­ci­ni de­vra comp­ter sur son éru­di­tion, rare pour la gent fé­mi­nine d’alors, mais aus­si se frot­ter à l’éti­quette mon­daine. Avec les cour­bettes et le lan­gage am­pou­lé que ce­la sup­pose. D’ailleurs, l’au­teure, tout his­to­rienne qu’elle soit, au­rait pu sim­pli­fier (en fai­sant un glos­saire?) cer­tains titres pom­peux de la no­blesse, qui peuvent par­fois perdre le lec­teur.

Ce qui, tou­te­fois, ne mine en rien l’in­té­rêt ici pour les pé­ré­gri­na­tions royales et les ma­ni­gances po­li­tiques en ces temps de guerre, entre des pays si­gna­taires de trai­tés as­sor­tis de ma­riages for­cés avec une dot sur l’oreiller.

Une flamme éteinte

Ain­si, c’en fut fait pour la pas­sion entre Ma­rie et Louis, lui dont l’union avec l’in­fante d’Es­pagne était une clause dans les né­go­cia­tions de paix me­nées par Ma­za­rin avec ce pays. Et elle pro­mise au prince Lo­ren­zo Co­lon­na, à Rome, mar­quant pour l’in­domp­table jeune fille le dé­but d’une vie tu­mul­tueuse d’er­rance et d’exil — jus­qu’à fuir ce ma­ri —, elle dont le seul tort fut d’ai­mer un roi. Quant au Roi-So­leil, il choi­sit une exis­tence dic­tée par la loi mo­nar­chique plu­tôt que celle du coeur.

RO­MAN Ma­rie★★★Isaure de Saint Pierre, Al­bin Mi­chel, Pa­ris, 2018, 230 pages

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.