Cinq ex­pos à ne pas man­quer cet hi­ver

Sans ou­blier la Ma­nif d’art qui s’an­nonce dé­jà comme le mo­ment fort de la ren­trée

Le Devoir - - RENTRÉE CULTURELLE / MUSÉES - NI­CO­LAS MAVRIKAKIS COL­LA­BO­RA­TEUR LE DE­VOIR

Les arts contem­po­rain et mo­derne sont à l’hon­neur dans les mu­sées cet hi­ver et ce prin­temps. Voi­ci un sur­vol d’ex­po­si­tions à sur­veiller, dont plu­sieurs s’in­té­res­sant à la culture au­toch­tone.

1. Paul Klee. La col­lec­tion Berg­gruen du Me­tro­po­li­tan Mu­seum of Art,

Mu­sée des beaux-arts du Ca­na­da. Tout comme Pi­cas­so et bien d’autres mo­dernes, Klee a su dia­lo­guer avec des formes d’art et des mo­tifs per­çus comme étant pri­mi­tifs, sans que ce­la soit in­ter­pré­té pour au­tant comme étant né­ga­tif. Vu par les na­zis comme un ar­tiste dé­gé­né­ré, il a su dé­ve­lop­per un art ins­pi­ré par la spon­ta­néi­té de l’en­fance et qui avait un fond iro­nique ain­si que sar­cas­tique. Plus de 70 des­sins, aqua­relles et huiles sont à l’af­fiche à Ot­ta­wa. Jus­qu’au 17 mars. Tou­jours au MBAC sui­vra une autre grande ex­po­si­tion, dès le 24 mai, por­tant sur les por­traits de Gau­guin, dont plu­sieurs réa­li­sés en Po­ly­né­sie, ré­gion du monde qui ins­pi­ra l’ar­tiste fran­çais.

2. Le mo­dèle dans l’ate­lier. Mon­tréal 1880-1950.

Nou­velles ac­qui­si­tions, Mu­sée des beaux-arts de Mon­tréal. Le nu fut sou­vent cen­su­ré dans les écoles d’art et dans les ex­po­si­tions au pays. Dans les an­nées 1940, Al­fred Pel­lan se que­rel­la avec Charles Maillard, alors di­rec­teur de l’École des beaux-arts de Mon­tréal, à pro­pos d’un nu qui au­rait été pro­vo­cant, pous­sant Pel­lan à ob­te­nir la dé­mis­sion du bien­pen­sant cen­seur. Pour que l’on puisse ju­ger du ni­veau de li­ber­ti­nage de cette époque, le conser­va­teur Jacques Des Ro­chers nous dé­voi­le­ra des nus nou­vel­le­ment ac­quis par le MBAM, dont six réa­li­sés pas des femmes. À voir dès le 29 jan­vier. Au MBAM, il fau­dra aus­si se rendre pour Thier­ry Mu­gler. Cou­tu­ris­sime, dès le 2 mars. Après les ex­po­si­tions sur Yves Saint Laurent en 2008 et Jean-Paul Gaul­tier en 2011 et 2017, voi­ci le temps de la ré­tros­pec­tive des créa­tions du cou­tu­rier Mu­gler.

3. Kent Monk­man. Honte et pré­ju­gés: une his­toire de ré­si­lience,

Mu­sée McCord. Ce se­ra la 2e ex­po­si­tion de Monk­man dans ce mu­sée. En 2013, il y avait réa­li­sé son im­mense ta­bleau Bien­ve­nue à l’ate­lier, hom­mage à la fois à Gus­tave Cour­bet et à William Not­man. Cette fois, Monk­man a créé une ex­po en forme de ré­ponse aux cé­lé­bra­tions du 150e an­ni­ver­saire du Ca­na­da. Une pré­sen­ta­tion qui mé­lange des ar­te­facts des cultures au­toch­tones à des oeuvres de l’ar­tiste. Il y se­ra ques­tion des po­li­tiques gé­no­ci­daires ca­na­diennes, mais aus­si de la ca­pa­ci­té des peuples au­toch­tones à se re­mettre de cette his­toire pour­tant ac­ca­blante. On y ver­ra à nou­veau le per­son­nage, le tra­ves­ti Miss Chief Eagle Tes­ti­ckle, ef­fec­tuant avec pa­nache une re­lec­ture de l’his­toire et de l’his­toire de l’art. Dès le 8 fé­vrier.

4. Carl Tra­han. Das Glei­tende – III,

Mu­sée d’art contem­po­rain des Lau­ren­tides. Ce se­ra le 3e vo­let de cette sé­rie d’ex­po­si­tions dont la pre­mière par­tie fut pré­sen­tée dans ce mu­sée, et la se­conde à la ga­le­rie Ni­co­las Ro­bert. Tra­han y pour­suit sa ré­flexion sur les liens glis­sants entre mo­der­ni­té, ré­vo­lu­tion in­dus­trielle et dic­ta­tures… Dès le 13 fé­vrier.

5. Nos jours heu­reux. Ar­chi­tec­ture et bien-être à l’ère du ca­pi­ta­lisme émo­tion­nel,

Centre ca­na­dien d’ar­chi­tec­ture. Le CCA fête ses 40 ans cette an­née. Par­mi les ex­po­si­tions qui per­met­tront en­core une fois de consta­ter le tra­vail de fond ef­fec­tué par cet éta­blis­se­ment re­nom­mé, cette pré­sen­ta­tion per­met­tra de voir com­ment, de nos jours, nos états me­surent nos in­dices de bon­heur et l’im­pact de cette vi­sion sur la ma­nière d’en­vi­sa­ger nos bâ­ti­ments. Ex­po com­mis­sa­riée par Fran­ces­co Ga­rut­ti. Dès le 8 mai.

JEAN-FRAN­ÇOIS BRIÈRE MBAM

Marc-Au­rèle de Foy Su­zor-Co­té (1869 –1937), Nu age­nouillé vu de pro­fil ou Muse en­dor­mie,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.