EX­PÉ­RI­MEN­TAL

Queen of Gol­den Dogs ★★★ 1/2 Ves­sel, Tri-Angle Re­cords

Le Devoir - - CULTURE / DISQUE - Phi­lippe Re­naud

Le com­po­si­teur et pro­duc­teur bri­tan­nique Se­bas­tian Gains­bo­rough se ré­in­vente sur son troi­sième al­bum, Queen of Gol­den Dogs, un disque qui pui­se­rait son ins­pi­ra­tion dans la pein­ture et la lit­té­ra­ture, mais sur­tout dans le tra­vail de son amou­reux, vio­lo­niste clas­sique. Les pre­mières me­sures de Fan­tas­ma (for Jas­mine) donnent le ton: un or­chestre de chambre tisse ce pre­mier mo­tif mé­lo­dique, in­ter­rom­pu par l’ir­rup­tion d’une ligne de syn­thé­ti­seur et une dé­fla­gra­tion de per­cus­sions syn­thé­tiques. Un al­bum cy­ber­né­tique, fait de chair (le cla­ve­cin, le vio­lon et la voix d’Ar­ca­num) et de cir­cuits élec­tro­niques (fré­né­tique Glo­ry Glo­ry) fu­sion­nés, élo­quent jeu de contrastes pous­sés à leur pa­roxysme. On re­con­naît tou­jours la pa­lette so­nore élec­tro­nique cras­seuse et abra­sive ché­rie par Ves­sel sur ses deux pré­cé­dents al­bums, ce­pen­dant adou­cis par les mo­ments plus or­ches­traux, comme la riche et va­po­reuse Za­hir (for Elea­nor) ou l’étude pour voix Tor­no-me eles e nau-e (for Re­me­dios). In­gé­nieux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.