Si Beale Street pou­vait par­ler (V.F. de If Beale Street Could Talk)

Le Devoir - - CULTURE / NOTRE SÉLECTION CINÉMA EN SALLE - Odile Trem­blay

★★★★

Cette tou­chante et poé­tique his­toire d’amour de Bar­ry Jen­kins, adap­tée du ro­man de James Bald­win, éclaire dans un mi­lieu afro-amé­ri­cain des an­nées 1970 le New York de la dis­cri­mi­na­tion ra­ciale bri­sant ici la vie d’un tendre, beau et jeune couple de Har­lem (Ki­ki Layne et Ste­phan James). Les images somp­tueuses, la mu­sique ins­pi­rée, le mon­tage com­plexe, l’in­ti­mi­té éro­tique de plu­sieurs scènes et le na­tu­rel des ac­teurs éblouissent, mais le cô­té es­thé­ti­sant em­pêche le film de co­gner aus­si fort que l’os­ca­ri­sé Moon­light du même ci­néaste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.