Bus­ter Kea­ton : une cé­lé­bra­tion (V.F. de The Great Bus­ter : A Ce­le­bra­tion)

Le Devoir - - CULTURE / NOTRE SÉLECTION CINÉMA EN SALLE - An­dré La­voie

★★★

On di­sait de lui qu’il ne sou­riait ja­mais, du moins à l’écran, mais pen­dant toute sa car­rière, il a fait rire des mil­lions de spec­ta­teurs du monde en­tier. Tou­jours un peu dans l’ombre de Charles Cha­plin, Bus­ter Kea­ton ap­pa­raît tout de même comme l’une des grandes fi­gures du ci­né­ma muet, et lui aus­si a si­gné des chefs-d’oeuvre, par­ti­cu­liè­re­ment dans les an­nées 1920 (The Ge­ne­ral, The Na­vi­ga­tor, Col­lege, Steam­boat Bill, Jr.). L’his­to­rien et ci­néaste Pe­ter Bog­da­no­vich re­trace le par­cours ex­cep­tion­nel, mais chao­tique, de ce­lui qui a sou­vent ris­qué sa vie sur les pla­teaux, au ser­vice d’une ci­né­ma­to­gra­phie foi­son­nante et épous­tou­flante. Mal­gré les re­vers de for­tune, en par­tie cau­sés par son al­coo­lisme, et une fin de car­rière aigre-douce mar­quée par la pu­bli­ci­té et quelques belles ac­co­lades, sa fil­mo­gra­phie triomphe en­core de tout. Bog­da­no­vich y ap­porte sa gé­né­reuse contri­bu­tion, avec de mul­tiples ex­traits à l’ap­pui et plu­sieurs in­ter­lo­cu­teurs d’une per­ti­nence va­riable.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.