Les chefs prennent la route

Jus­tin Tru­deau donne le si­gnal de dé­part de la course élec­to­rale : les Ca­na­diens aux urnes le 21 oc­tobre

Le Devoir - - LA UNE - MARIE VASTEL CORRESPOND­ANTE PARLEMENTA­IRE À OT­TA­WA

Les pan­cartes élec­to­rales sont prêtes. Les avions de cam­pagne aus­si. Les pu­bli­ci­tés de chacun des par­tis étaient dé­jà dif­fu­sées de­puis quelques jours. Voi­là que Jus­tin Tru­deau dé­clen­che­ra en­fin of­fi­ciel­le­ment la cam­pagne fé­dé­rale mer­cre­di ma­tin.

Le pre­mier mi­nistre sor­tant se ren­dra à Ri­deau Hall en ma­ti­née, à la ré­si­dence of­fi­cielle de la gou­ver­neure gé­né­rale, Ju­lie Payette, pour lui de­man­der de dis­soudre le Par­le­ment en vue de la te­nue du scru­tin le 21 oc­tobre pro­chain. Les par­tis fé­dé­raux dis­po­se­ront en­suite de qua­rante jours pour convaincre les Ca­na­diens de leur ac­cor­der leurs votes.

Il faut dire que Jus­tin Tru­deau, An­drew Scheer, Jag­meet Singh, YvesF­ran­çois Blan­chet, Eli­za­beth May et Maxime Ber­nier sillonnent dé­jà le Qué­bec et le Ca­na­da de­puis plu­sieurs se­maines, n’ayant pas at­tendu le coup de lan­ce­ment of­fi­ciel de cette cam­pagne dont la date du scru­tin est connue de­puis quatre ans, les élec­tions étant à date fixe. Les al­lées et ve­nues des six chefs se­ront dé­sor­mais scru­tées à la loupe, tout comme leurs pro­messes et pla­te­formes élec­to­rales à ve­nir.

Cette cam­pagne se­ra la pre­mière pour quatre des six concur­rents. Seuls le chef li­bé­ral, Jus­tin Tru­deau (2015), et la cheffe du Par­ti vert, Eli­za­beth May (2008, 2011, 2015), n’en sont pas à leur pre­mière joute élec­to­rale à titre de lea­der de leur for­ma­tion po­li­tique.

Deux chaudes luttes s’an­noncent, en ce dé­but de cam­pagne, puisque le Par­ti li­bé­ral et le Par­ti conser­va­teur sont lit­té­ra­le­ment au coude à coude dans les son­dages na­tio­naux, tout comme le Nou­veau Par­ti démocratiq­ue et le Par­ti vert, qui semblent ri­va­li­ser pour la troi­sième place à l’échelle canadienne.

L’agré­ga­teur de son­dages de la CBC ac­corde 33,8 % d’ap­puis au Par­ti li­bé­ral et 33,8% d’ap­puis au Par­ti conser­va­teur. Le NPD suit avec 12,9 % des in­ten­tions de vote, puis le Par­ti vert avec 10,7 %.

Au Qué­bec, les li­bé­raux sont pour l’ins­tant en avance, à 35,7%, sui­vis des conser­va­teurs à 21,4 % et du Bloc

qué­bé­cois à 19 %. Le Par­ti vert dé­passe de peu le NPD, avec 10,1 % des in­ten­tions de vote contre 9,6 % pour le NPD.

Le Qué­bec dans le vi­seur

Signe que la cam­pagne fé­dé­rale se dé­ci­de­ra jus­te­ment au Qué­bec, c’est à Trois­Ri­vières qu’An­drew Scheer en­ta­me­ra sa tour­née. Les conser­va­teurs es­pèrent faire des gains dans ce genre de cir­cons­crip­tions ur­baines hors Mon­tréal, que les néo­dé­mo­crates risquent de perdre à l’is­sue du vote le mois pro­chain.

Le Bloc qué­bé­cois a ce­pen­dant l’in­ten­tion de li­vrer une chaude lutte aux conser­va­teurs, puis­qu’il cour­tise lui aus­si sa part des 14 sièges néo­dé­mo­crates. Les blo­quistes misent no­tam­ment sur les cir­cons­crip­tions de la ban­lieue sud de Mon­tréal, où le chef Yves-Fran­çois Blan­chet ten­te­ra de ra­vir Be­loeil-Cham­bly — re­pré­sen­tée par le néo­dé­mo­crate Mat­thew Du­bé. M. Blan­chet y ou­vri­ra son lo­cal de cam­pagne mer­cre­di soir, après avoir dé­mar­ré la cam­pagne élec­to­rale à Qué­bec, où l’an­cienne dé­pu­tée Ch­ris­tiane Ga­gnon ten­te­ra un re­tour dans son an­cien fief dé­sor­mais dé­te­nu par le mi­nistre sor­tant Jean-Yves Du­clos.

Autre champ de ba­taille an­non­cé : l’On­ta­rio, riche en sièges avec ses 121 cir­cons­crip­tions. Et c’est d’ailleurs à London, au sud de la pro­vince, que Jag­meet Singh don­ne­ra le coup d’en­voi de la cam­pagne néo­dé­mo­crate, avant de pas­ser le reste de la se­maine dans la grande ré­gion de To­ron­to. An­drew Scheer l’y re­join­dra dès mer­cre­di soir.

Du cô­té de la Co­lom­bie-Bri­tan­nique, la mon­tée du Par­ti vert risque de brouiller les cartes en don­nant lieu, dans plu­sieurs cir­cons­crip­tions, à des courses à quatre dont l’is­sue est com­plè­te­ment im­pré­vi­sible.

Les li­bé­raux de Jus­tin Tru­deau de­vront gé­rer la dé­cep­tion d’élec­teurs qui lui en veulent d’avoir ap­prou­vé le pro­jet d’agran­dis­se­ment de l’oléo­duc Trans Moun­tain — et d’avoir ache­té le pi­pe­line, de sur­croît. Pas éton­nant, donc, que Jus­tin Tru­deau s’y en­vole après son pas­sage à Ri­deau Hall pour y te­nir un rassemblem­ent à Van­cou­ver en soi­rée. Le vent dans les voiles, la cheffe Eli­za­beth May en­ta­me­ra la cam­pagne chez elle, à Vic­to­ria.

Les chefs fé­dé­raux croi­se­ront le fer une pre­mière fois à To­ron­to dès jeudi soir, pour le dé­bat du ma­ga­zine Maclean’s. À l’ex­cep­tion de Jus­tin Tru­deau, qui boude cette joute élec­to­rale de même que celle de l’Ins­ti­tut Munk le 1er oc­tobre — deux dé­bats en an­glais.

MON­TAGE LE DEVOIR

Jus­tin Tru­deau (Par­ti li­bé­ral du Ca­na­da), An­drew Scheer (Par­ti conser­va­teur du Ca­na­da), Jag­meet Singh (Nou­veau Par­ti démocratiq­ue), Yves-Fran­çois Blan­chet (Bloc qué­bé­cois), Eli­za­beth May (Par­ti vert du Ca­na­da) et Maxime Ber­nier (Par­ti po­pu­laire du Ca­na­da) sillon­ne­ront le Ca­na­da au cours des pro­chaines se­maines afin d’ob­te­nir le sou­tien des élec­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.