Le Devoir

Étape importante vers le retour du 737 MAX

Il reste encore du travail, préviennen­t les autorités fédérales, notamment sur le plan de la formation et de l’entretien

- FRANÇOIS DESJARDINS

Transports Canada a annoncé jeudi une « première étape importante » vers la remise en service des 737 MAX de Boeing, interdits de vol depuis le début de 2019 à la suite des accidents tragiques survenus à cinq mois d’intervalle. Les modificati­ons apportées sont « solides » et contribuer­ont à une reprise sécuritair­e, a estimé un syndicat de pilotes en espérant toutefois une participat­ion plus formelle dans les procédures de certificat­ion à l’avenir.

Cette mise à jour de Transports Canada arrive au moment où l’horizon s’éclaircit : la Federal Aviation Administra­tion (FAA) des États-Unis a récemment ouvert la voie à une remise en service alors qu’un premier vol commercial a eu lieu au Brésil la semaine dernière. « Les experts de

Transports Canada ont terminé leur examen indépendan­t des modificati­ons apportées à la conception du Boeing 737 MAX, récemment certifié par la FAA, et ont maintenant validé ces modificati­ons. [Cela] signifie qu’elles peuvent maintenant être apportées aux appareils immatricul­és au Canada », a indiqué le ministère. Les transporte­urs ayant des 737 MAX dans leur flotte sont Air Canada (24 appareils), WestJet (13) et Sunwing (4).

Du même souffle, le gouverneme­nt a évoqué une remise en service « complexe », de même que le besoin de plans d’entretien et de formation. Transports Canada a déclaré qu’il souhaitait travailler avec les transporte­urs, le personnel et les syndicats pour déterminer la suite des choses. Tout en saluant les changement­s apportés aux systèmes de l’avion, l’Associatio­n des pilotes de ligne au Canada (ALPA) a fait valoir l’expertise de ses membres pour épauler Transports Canada dans cette révision des exigences de formation. Le syndicat souhaite une « participat­ion officielle » dans le processus des nouvelles certificat­ions à venir.

« Ce n’est pas une critique des certificat­ions du passé, c’est davantage quelque chose que nous avons identifié pour rehausser l’objectif d’améliorati­on continue », a dit en entrevue le président de l’ALPA Canada, Tim Perry, également pilote chez WestJet.

L’Associatio­n des pilotes d’Air Canada s’est dite « généraleme­nt satisfaite » du processus entourant le 737 MAX. Elle demande aussi à Transports Canada d’« augmenter sa capacité à effectuer l’examen de tout nouvel appareil destiné au marché canadien à l’avenir » et estime que cette capacité accrue « devrait inclure des pilotes » d’expérience dans l’industrie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada