Le Devoir

Le président français, Emmanuel Macron, a été déclaré positif

- AGENCE FRANCE-PRESSE À PARIS

Déclaré positif au nouveau coronaviru­s jeudi, le président français, Emmanuel Macron, va s’isoler pendant sept jours, ainsi que plusieurs personnali­tés européenne­s comme le chef du gouverneme­nt espagnol ou encore le président du Conseil européen, qu’il a rencontrée­s cette semaine, chamboulan­t les agendas politiques et diplomatiq­ues.

Après le diagnostic établi par « des tests RT-PCR réalisés dès l’apparition de premiers symptômes », le chef de l’État « s’isolera pendant 7 jours », mais « continuera de travailler et d’assurer ses activités à distance », a annoncé la présidence dans un communiqué.

Emmanuel Macron « a des symptômes réels : une toux et une fatigue importante­s », a déclaré sur la chaîne BFMTV jeudi soir le porte-parole du gouverneme­nt, Gabriel Attal, en promettant la transparen­ce sur la santé du chef de l’État. Le président a également de la fièvre, a ajouté l’Élysée.

Emmanuel Macron a quitté jeudi soir l’Élysée pour se rendre à la résidence officielle de La Lanterne, à Versailles, « où il pourra à la fois s’isoler et continuer à travailler », a indiqué l’Élysée à l’AFP.

En revanche, son épouse, Brigitte Macron, est restée à l’Élysée. Déclarée négative jeudi et ne présentant aucun symptôme, elle demeure en isolement.

Au sommet de Bruxelles

M. Macron « aurait été contaminé lors du Sommet européen de Bruxelles jeudi et vendredi » derniers, a affirmé à l’AFP une source proche de l’exécutif.

Le président avait passé vingt heures sans interrupti­on avec les dirigeants des 27, dont une nuit de négociatio­n.

Un voyage d’Emmanuel Macron au Liban, prévu mardi et mercredi, est annulé, a précisé l’Élysée.

Il devait passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, la Force intérimair­e des Nations unies au Liban, et rencontrer de nouveau les dirigeants libanais.

Plusieurs personnali­tés de la majorité ont dîné mercredi soir avec le président, et notamment son premier ministre, Jean Castex, dont le test s’est révélé négatif, mais qui reste en l’isolement par précaution. Idem pour le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Douze personnes étaient présentes à ce dîner, deux fois plus que la consigne du « six adultes maximum à ta

Emmanuel Macron s’est rendu jeudi à la résidence officielle de La Lanterne, « où il pourra à la fois s’isoler et continuer à travailler », a indiqué l’Élysée

ble », édictée par le gouverneme­nt pour les Fêtes de fin d’année afin de limiter la circulatio­n du virus.

Selon les participan­ts, la pièce était aérée et la configurat­ion du repas, autour d’une très longue table et avec une distance de plus d’un mètre entre chaque convive, a permis de limiter les risques de contaminat­ion.

Mais les participan­ts à ce dîner ne sont pas les seuls à avoir été en contact récent avec le président.

Pedro Sanchez en isolement

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, qui a déjeuné avec Emmanuel Macron lundi, a annoncé se placer à l’isolement jusqu’au 24 décembre. Le président avait également reçu mercredi le premier ministre portugais Antonio Costa, qui a aussi été placé « à l’isolement préventif ».

Emmanuel Macron avait déjeuné lundi avec le président du Conseil européen, Charles Michel — qui s’est placé en quarantain­e « par précaution » —, ainsi qu’avec la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, et le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, à l’occasion du 60e anniversai­re de l’OCDE.

Mme von der Leyen n’a pas jugé nécessaire de se placer en quarantain­e.

Newspapers in French

Newspapers from Canada