Le Devoir

Charlotte Cardin en tête avec six nomination­s aux prix Juno

La compositri­ce et pianiste Alexandra Stréliski est aussi en lice pour l’album de l’année

- DAVID FRIEND À TORONTO

Cette année, Charlotte Cardin mène le bal aux prix Juno, avec six nomination­s. L’autrice-compositri­ce-interprète pop montréalai­se est sortie du lot lors de l’annonce des nomination­s aux prix Juno, mardi, avec son 99 Nights, qui décroche des nomination­s pour l’Album de l’année ainsi que pour le Meilleur album pop. Charlotte Cardin a également été reconnue dans les catégories Artiste de l’année et Choix du public, tandis que son succès canadien Confetti figurait parmi les nommés pour le morceau de l’année.

Sa sixième nomination, pour la catégorie Auteur-compositeu­r de l’année, elle la partage avec ses coauteurs Jason Brando et Lubalin, pour la même chanson.

Charlotte Cardin a remporté quatre trophées lors de l’édition 2022 des Juno.

Parmi les autres prétendant­s majeurs cette année figurent le chanteur R&B torontois Daniel Caesar et le natif d’Ottawa Nicholas Durocher, lequel se produit sous le nom de Talk. Ils sont à égalité avec cinq nomination­s, dont plusieurs dans des catégories clés, dont les pièces et les albums.

Parmi les artistes cités trois fois figurent l’autrice-compositri­ce-interprète folk montréalai­se Allison Russell, qui a remporté son premier Grammy dimanche, et Tate McRae, dont le succès pop Greedy l’a positionné­e parmi la nouvelle génération de stars canadienne­s.

Avec Néo-Romance, la compositri­ce et pianiste montréalai­se Alexandra Stréliski est en lice pour l’Album de l’année, aux côtés de Cardin, Caesar, Talk et Lauren Spencer-Smith. Stréliski obtient aussi une nomination pour l’Album instrument­al de l’année.

Du côté du jazz, l’autrice-compositri­ceinterprè­te Dominique Fils-Aimé est en lice pour l’Album de jazz vocal, tandis que Christine Jensen est nommée pour l’Album de jazz (solo) de l’année.

Yannick Nézet-Séguin est cité deux fois plutôt qu’une pour l’album classique de l’année (grand ensemble), avec l’Orchestre Métropolit­ain et l’Orchestre de Philadelph­ie. Dans la même catégorie se retrouvent l’Orchestre symphoniqu­e de Montréal dirigé par Rafael Payare, Cryptid Ensemble et l’Ensemble contempora­in de Montréal ainsi que l’Orchestre classique de Montréal dirigé par Jacques Lacombe.

Avec Fauré. Nocturnes et Barcarolle­s, Marc-André Hamelin est cité dans la catégorie de l’Album classique de l’année (solo), tandis qu’Elisapie est finaliste pour l’Artiste ou le groupe autochtone contempora­in de l’année.

Dans la catégorie de l’Album francophon­e de l’année, les nommés sont cette année FouKi, Karkwa, Les Cowboys Fringants et l’Orchestre symphoniqu­e de Montréal, Salebarbes et Souldia.

Les Juno seront diffusés en direct sur CBC depuis Halifax le 24 mars. Nelly Furtado devrait assumer une double fonction d’animatrice et d’interprète.

À ses côtés, au Scotiabank Centre, se trouveront une série d’artistes nouvelleme­nt annoncés, dont la vedette country Josh Rosh, la chanteuse pendjabie Karan Aujla et Talk.

Les Juno ont précédemme­nt annoncé que le pionnier du hip-hop Maestro Fresh Wes serait intronisé cette année au Panthéon de la musique canadienne, faisant de lui le premier rappeur à recevoir cet honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Les soeurs de Calgary et duo pop Tegan et Sara recevront le prix humanitair­e des mains d’Elliot Page pour leur travail dans la défense de la communauté LGBTQ+.

Newspapers in French

Newspapers from Canada