Où donc es-tu, mo­ti­va­tion?

Le Droit Affaires - - Dossier -

Vous pous­sez les portes bat­tantes. L’en­droit est dé­sert. Vous pour­riez presque voir un buis­son rou­ler dans la brise, sous l’oeil morne d’un vau­tour per­ché à un arbre mort. Ari­zo­na, 1869? Non : votre gym lo­cal, Deux mois après les ré­so­lu­tions du Nou­vel An. Mais où donc est pas­sé tout le monde? Que reste-t-il de la belle mo­ti­va­tion sen­tie pen­dant les fêtes?

Mo­ti­va­tion ex­trin­sèque

La mo­ti­va­tion ex­trin­sèque nous est ex­té­rieure : des mes­sages sur nos ré­seaux so­ciaux en­cou­ra­geant la re­mise en forme, le dé­sir de bien pa­raître, perdre du poids, avoir l’éner­gie de suivre nos amis ou nos col­lègues dans leurs ac­ti­vi­tés. Cette mo­ti­va­tion sert par­fois de dé­clen­cheur, mais elle n’a que peu d’ef­fet sur la mo­ti­va­tion à long terme. Sou­vent im­pro­vi­sée, mal en­ca­drée et peu sou­te­nue, elle est gé­né­ra­le­ment vouée à l’échec. Elle se tra­hit par la pra­tique d’une ac­ti­vi­té qui n’est pas vrai­ment celle qu’on veut faire, à un mo­ment de la se­maine qui ne nous convient pas.

Mo­ti­va­tion in­trin­sèque

Par op­po­si­tion, la mo­ti­va­tion in­trin­sèque pro­vient de l’in­té­rieur. Elle car­bure au plai­sir, au dé­sir et à l’en­vie de bou­ger, d’ac­com­plir quelque chose. C’est consi­dé­rer que le tra­jet fait par­tie in­té­grante du voyage. Cer­tains fac­teurs ex­té­rieurs ont un im­pact di­rect : la force du groupe. Des per­sonnes qui ont une mo­ti­va­tion et une éner­gie com­mune. Le plai­sir est ad­dic­tif et la mo­ti­va­tion in­trin­sèque est ain­si beau­coup plus du­rable. Il im­porte de choi­sir un mo­ment réa­liste de la jour­née ou de la se­maine pour pra­ti­quer une ac­ti­vi­té qu’on aime, pas juste al­ler au gym parce que les autres le font.

les Mo­ti­va­teurs

La mo­ti­va­tion à at­teindre un but de per­for­mance est sou­vent plus ac­ces­sible que l’at­teinte d’un but phy­sio­lo­gique. Vous n’ar­ri­ve­rez peut-être ja­mais à perdre 40 ki­los, mais vous ar­ri­ve­rez sû­re­ment à cou­rir 10 km. Chaque but at­teint de­vient une in­croyable source de gra­ti­fi­ca­tion et de mo­ti­va­tion à conti­nuer. Un bon en­traî­neur doit faire plus que ré­pé­ter « vas-y, t’es ca­pable! » Il est im­por­tant de s’en­tou­rer de pro­fes­sion­nels mo­ti­vants, com­pé­tents et réa­listes dans l’at­teinte de vos ob­jec­tifs. L’en­traî­ne­ment en groupe est plus mo­ti­vant qu’avec un ami seul : l’ami n’est pas tou­jours dis­po­nible; le groupe, oui.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.