Val­lée-de-la-ga­ti­neau : un fort po­ten­tiel com­mer­cial

Le Droit Affaires - - Sommaire -

De ma­jes­tueux plans d’eau à l’eau cris­tal­line à moins de 30 mi­nutes de la ca­pi­tale na­tio­nale: la Val­lée-de-la-Ga­ti­neau a de quoi sé­duire! Pour­tant, si la ré­gion compte plus de 6 500 pro­prié­taires de ré­si­dence se­con­daire, son po­ten­tiel de vil­lé­gia­ture com­mer­ciale re­vêt aus­si un grand in­té­rêt. Heu­reu­se­ment, des gens vi­sion­naires ont en­tre­pris de la faire rayon­ner !

le Vent dans les Voiles

Une étude réa­li­sée par la SADC en 2005 pour cer­ner le pro­fil des vi­si­teurs de la Val­lée-de-la-Ga­ti­neau l’avait pré­dit… et une se­conde étude me­née en 2014 l’a confir­mé: la vil­lé­gia­ture pri­vée s’ac­croît. Et ses re­tom­bées éco­no­miques sont stu­pé­fiantes! «En été, la po­pu­la­tion lo­cale double», ex­plique Pierre Mo­nette, di­rec­teur gé­né­ral de la SADC Val­lée-de-la-Ga­ti­neau. « Les gens sé­journent plus sou­vent et plus long­temps sur le ter­ri­toire. Nos deux études montrent qu’ils y dé­pensent 52 M$ en consom­ma­tion ac­tuel­le­ment, contre 23 M$ en 2005. »

in­Ves­tis­seurs re­cher­chés

Sen­si­bi­li­sés par la SADC, les com­merces de la ré­gion ont mo­di­fié de­puis plu­sieurs an­nées leur ap­proche. « Nos consom­ma­teurs re­cherchent une ex­pé­rience au­then­tique: des bou­tiques spé­cia­li­sées et de l’hé­ber­ge­ment per­son­na­li­sé», pré­cise M. Mo­nette. «La vil­lé­gia­ture com­mer­ciale offre un réel po­ten­tiel. Nous sol­li­ci­tons les in­ves­tis­seurs. Le Vil­lage Ma­jo­pial, à Bou­chette, in­carne par­fai­te­ment le dé­ve­lop­pe­ment que nous sou­hai­tons pro­mou­voir. »

un rêVe de­Ve­nu réa­li­té

Ce com­plexe ré­créo­tou­ris­tique est l’oeuvre de Pierre Riel. Na­tif de Ma­ni­wa­ki, l’homme d’af­faires, vice-pré­sident prin­ci­pal et di­rec­teur gé­né­ral de l’est de Ca­na­da de Cots­co Ca­na­da a tou­jours vou­lu ré­in­ves­tir dans sa ré­gion. « Pour dé­ve­lop­per une ré­gion, ça prend du cou­rage. Je me suis tou­jours vu comme une per­sonne cou­ra­geuse. » Voi­là ce qu’il faut pour dé­mar­rer un res­tau­rant de fine cui­sine fran­çaise au coeur de la fo­rêt val-ga­ti­noise ! Pour­quoi main­te­nant ? M. Riel est af­fir­ma­tif : « C’est grâce à des in­ter­ve­nants lo­caux comme la SADC, qui croit au dé­ve­lop­pe­ment de la ré­gion, qu’il y a au­jourd’hui une belle uni­té dans nos ef­forts. »

trente et un mille… sa­Veurs

Fon­dé en 2011, le Vil­lage com­prend en outre une au­berge, trois cha­lets ain­si que des sen­tiers pé­destres et de mo­to­neige. Mais ce n’est qu’un dé­but. « Nous ne sommes qu’à mi-che­min dans notre évo­lu­tion », af­firme M. Riel. Une luxueuse au­berge des­ti­née aux es­ca­pades ro­man­tiques ou­vri­ra aus­si en juin pro­chain au bord du lac, et plu­sieurs autres vo­lets sont en dé­ve­lop­pe­ment, dont des mai­sons dans les arbres, des ruches et un la­bo­ra­toire ali­men­taire. «Le Vil­lage est en­tou­ré d’une éra­blière», ex­plique M. Riel. «J’ai­me­rais que nous met­tions au point des pro­duits du ter­roir qui pour­raient être ven­dus dans les épi­ce­ries avoi­si­nantes. »

S’il est as­su­ré d’at­ti­rer de nom­breux vi­si­teurs, nul doute que le Vil­lage Ma­jo­pial sau­ra aus­si ins­pi­rer les in­ves­tis­seurs !

pierre riel Vice pré­sident prin­ci­pal et di­rec­teur gé­né­ral de l’est du Ca­na­da - Cost­co

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.