Fa­ti­gué d’être Fa­ti­gué?

Le Droit Affaires - - Vitalité Au Travail -

« J’ai tel­le­ment pas d’éner­gie! » Cette phrase, vous l’en­ten­dez ou vous la dites vous­même sou­vent. Pen­sez à toutes ces choses que vous ai­me­riez faire, mais pour les­quelles vous n’avez pas l’éner­gie né­ces­saire. En­viez-vous se­crè­te­ment les gens qui, comme le la­pin Ener­gi­zer, ont tou­jours l’air prêts, ac­tifs et de bonne hu­meur? Il n’en tient peut-être qu’à vous, et le Pi­lates peut vous ai­der à y par­ve­nir.

pour­quoi ça marChe?

Le but pre­mier du Pi­lates n’est pas de vous faire perdre du poids, ga­gner de la masse mus­cu­laire ou com­battre dix nin­jas à mains nues. Le Pi­lates est une tech­nique qui a pour ob­jec­tif l’en­tre­tien, l’amé­lio­ra­tion et la res­tau­ra­tion des fonc­tions phy­siques du corps hu­main. Une sé­rie d’exer­cices et de mou­ve­ments au sol ou sur ap­pa­reils sti­mule le dé­ve­lop­pe­ment des muscles pro­fonds, l’amé­lio­ra­tion de la pos­ture, l’équi­li­brage mus­cu­laire et l’as­sou­plis­se­ment ar­ti­cu­laire. Lors­qu’ef­fec­tué dans un en­ca­dre­ment pro­fes­sion­nel, il doit dé­bou­cher sur une meilleure forme phy­sique et une éner­gie, un to­nus ac­crus. Ayant une forte base scien­ti­fique, le Pi­lates in­té­resse la mé­de­cine phy­sique et ré­édu­ca­tive.

Comment ça marChe?

Il existe di­verses va­riantes de la mé­thode Pi­lates, mais toutes ont la même base com­mune : axés au­tour du centre (« core »), les exer­cices visent à ren­for­cer et sta­bi­li­ser les muscles du tronc, as­so­ciés à l’équi­libre pos­tu­ral et à la co­lonne ver­té­brale. Si un muscle tire trop fort d’un cô­té, il y a de grandes chances pour que son op­po­sé soit éti­ré ou faible. Pour chan­ger ce dés­équi­libre, il faut cor­ri­ger les groupes mus­cu­laires qui sont an­ta­go­nistes. La concen­tra­tion, le contrôle du mou­ve­ment, son cen­trage, sa flui­di­té et sa pré­ci­sion ain­si que la res­pi­ra­tion sont les six élé­ments fon­da­men­taux du Pi­lates.

pour qui ça marChe?

Les té­moi­gnages de gens qui ont bé­né­fi­cié du Pi­lates sont nom­breux. Par­mi ceux-ci, l’ac­teur hol­ly­woo­dien Syl­ves­ter Stal­lone, la ve­dette spor­tive Leb­ron James, des dan­seuses pro­fes­sion­nelles et d’autres per­son­na­li­tés connues louangent ses ver­tus. Mé­thode connue à tra­vers le monde. Lo­ca­le­ment, des per­sonnes âgées rap­portent avoir com­plé­té des épreuves spor­tives en ter­mi­nant plus en forme que des jeunes ayant la moi­tié de leur âge. Des gens pré­sen­tant des han­di­caps ou des li­mi­ta­tions phy­siques disent avoir une bien meilleure qua­li­té de vie. Il existe des classes de dé­bu­tants à avan­cés. En fait, si vous avez lu jus­qu’ici, c’est que le Pi­lates est fort pro­ba­ble­ment pour vous.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.