Un sec­teur d'ac­ti­vi­té en hausse dans la ré­gion

Le Droit Affaires - - Affaires - par Dominique La Haye Col­la­bo­ra­tion spéciale

Le tourisme d’af­faires pré­sente une ten­dance si­gni­fi­ca­tive à la hausse ces der­nières an­nées dans la grande ré­gion d’Ot­ta­wa-Ga­ti­neau, où plu­sieurs cen­taines de congrès et d’évé­ne­ments ont lieu an­nuel­le­ment, gé­né­rant d’im­por­tantes re­tom­bées éco­no­miques.

« C’est énorme ce que re­pré­sente le tourisme d’af­faires », sou­tient la pré­si­dente de Tourisme Ou­taouais et di­rec­trice gé­né­rale du Châ­teau Mon­te­bel­lo, Ge­ne­viève Du­mas.

« Chez nous, au Châ­teau Mon­te­bel­lo, c’est en­vi­ron 40 % de notre clien­tèle qui est de groupe. Ils viennent plus en se­maine, alors que la fin de se­maine, c’est plus la clien­tèle in­di­vi­duelle. Ça fait un beau mé­lange pour nos hô­tels dans la ré­gion », pour­suit-elle.

Le tourisme d’af­faires – in­cluant les évé­ne­ments et les congrès – a bon­di de 15 % entre 2016 et l’an der­nier, d’après les don­nées trans­mises par Tourisme Ou­taouais.

Il s’est dé­rou­lé, en 2017, près de 400 évé­ne­ments et congrès, to­ta­li­sant près de 63 000 nui­tées dans les dif­fé­rents hô­tels et gé­né­rant un peu plus de 24 M $ en re­tom­bées éco­no­miques sur la rive qué­bé­coise.

Tourisme Ou­taouais fait va­loir que la rive qué­bé­coise compte plu­sieurs at­traits pour le tourisme d’af­faires, tels que deux centres de confé­rence de 50 000 pieds car­rés, un parc hô­te­lier, dont cer­tains éta­blis­se­ments af­fichent 4 et 5 étoiles, deux aé­ro­ports, un mu­sée, un ca­si­no, un spa ré­pu­té, la na­ture en mi­lieu ur­bain, le parc de la Ga­ti­neau et plu­sieurs tables gas­tro­no­miques.

An­née his­to­rique à Ot­ta­wa

Sur la rive on­ta­rienne, le tourisme d’af­faires est aus­si en hausse.

Il faut dire que l’an­née du 150e an­ni­ver­saire de la Con­fé­dé­ra­tion a net­te­ment contri­bué à bra­quer les pro­jec­teurs sur Ot­ta­wa, at­ti­rant un peu plus de 250 congrès et évé­ne­ments d’af­faires et un peu plus de 55 000 dé­lé­gués. Le tourisme d’af­faires a donc en­gen­dré plus de 36 M $ en re­tom­bées éco­no­miques en 2017.

L’an­née en cours s’an­nonce en­core plus prolifique, alors que près de 66 000 dé­lé­gués se sont jus­qu’à pré­sent ins­crits à des congrès et évé­ne­ments ayant lieu à Ot­ta­wa.

La porte-pa­role de Tourisme Ot­ta­wa, Ca­the­rine Cal­la­ry, ex­plique cette hausse par le fait que les confé­rences et congrès sont or­ga­ni­sés bien des an­nées à l’avance et que la vi­si­bi­li­té dont a pu bé­né­fi­cier Ot­ta­wa, avec des ac­ti­vi­tés pro­mo­tion­nelles, a eu un ef­fet po­si­tif tant en 2017 qu’en 2018.

Elle in­dique que le tourisme d’af­faires à Ot­ta­wa in­clut une pa­no­plie de vi­si­teurs, dont plu­sieurs gra­vitent au­tour du Par­le­ment et du sec­teur de la haute tech­no­lo­gie.

« Ce sont des vi­si­teurs qui viennent ici pour des rai­sons de tra­vail, d’in­ves­tis­se­ments ou de par­te­na­riats, ex­plique-t-elle. Ces vi­si­teurs, qui viennent pour ces rai­sons-là, viennent éga­le­ment sou­vent pour de plus courtes vi­sites à Ot­ta­wa et de fa­çon très pro­gram­mée. Ils vont peut-être pas­ser beau­coup de temps dans les salles de confé­rence ou les congrès, mais sont tout de même in­té­res­sés à faire quelques ac­ti­vi­tés », sou­tient Mme Cal­la­ry.

Elle af­firme que le sta­tut de ca­pi­tale na­tio­nale consti­tue un atout indéniable pour la ré­gion, ain­si que la pré­sence d’un aé­ro­port, de la col­line du Par­le­ment, d’uni­ver­si­tés, d’hô­tels, ain­si que du ca­nal Ri­deau, clas­sé pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co. La ca­pi­tale compte aus­si plu­sieurs mu­sées qui se trans­forment sou­vent en lieu de confé­rence.

PHO­TO : PA­TRICK WOODBURY, LE DROIT

Ge­ne­viève Du­mas Pré­si­dente de Tourisme Ou­taouais et di­rec­trice gé­né­rale du Châ­teau Mon­te­bel­lo

Ca­the­rine Cal­la­ry Porte-pa­role de Tourisme Ot­ta­wa

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.