Une route des vins dans la ré­gion ?

Le Droit Affaires - - Publireportage - par Do­mi­nique La Haye Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Après l’Es­trie, le com­té Prince-Ed­ward et le Nia­ga­ra, la ré­gion d’Ot­ta­wa et de Ga­ti­neau au­ra-t-elle aus­si sa route des vins ? Cer­tains en rêvent, d’autres en doutent. Le pré­sident de l’As­so­cia­tion des pro­duc­teurs de vin de l’Est de l’On­ta­rio, Paul Le­Blanc, mi­lite pour sa réa­li­sa­tion. Il fait va­loir que la rive on­ta­rienne compte plus de 100 000 plants de vigne et 16 vi­gnobles, dont plus de la moi­tié est ou­verte au pu­blic. « On est en train de dé­ve­lop­per la ré­gion comme la pro­chaine ré­gion des vins de l’On­ta­rio », lance M. Le­Blanc, aus­si pro­prié­taire du vi­gnoble Smo­kie Ridge, près de Kempt­ville. Vé­ro­nique Ri­vest Pro­prié­taire du bar à vin Soif « On tra­vaille aus­si avec les gens du cô­té du Qué­bec pour dé­ve­lop­per une carte de la route des vins. On veut connec­ter le cô­té du Qué­bec, car la loi per­met main­te­nant de tra­ver­ser la ri­vière avec de l’al­cool », ex­plique-t-il. La co­pro­prié­taire du Do­maine de Pon­tiac Vil­lage, Maude-Em­ma­nuelle Lam­bert, es­père aus­si que la ré­gion au­ra un jour sa propre route des vins. Son vi­gnoble im­plan­té en 2007, dans le Pon­tiac, compte 6 000 pieds de vigne en pro­duc­tion et une di­zaine de cé­pages. « On a la pos­si­bi­li­té de faire une route des vins de la ré­gion de la ca­pi­tale na­tio­nale. Au­tour de la ré­gion d’Ot­ta­wa-Ga­ti­neau, dans un pé­ri­mètre de 90 km, on peut ré­per­to­rier jus­qu’à 19 vi­gnobles », fait-elle va­loir. Elle ajoute que le Pon­tiac en compte main­te­nant trois ou­verts au pu­blic. La som­me­lière Vé­ro­nique Ri­vest de­meure pour sa part scep­tique, fai­sant va­loir que la pro­duc­tion de vin en Ou­taouais reste en­core « em­bryon­naire ».

Les As­soif­fés

À dé­faut d’avoir une route des vins, Ga­ti­neau a tout de même été l’hôte de la pre­mière édi­tion du Sa­lon des as­soif­fés, cette an­née, à la Ferme Moore. L’évé­ne­ment, or­ga­ni­sé par le bar à vin Soif, vise à faire connaître les vins et les vi­gne­rons au pu­blic. « Il y a de grands fes­ti­vals de vin un peu par­tout au Qué­bec et on n’en avait pas ici dans la ré­gion », ex­plique Mme Ri­vest. La pro­prié­taire de Soif es­père aus­si ou­vrir un deuxième bar à vin, La Pe­tite Soif, au coeur du quar­tier du Pla­teau, dans le sec­teur Hull, dans le cadre du pro­jet im­mo­bi­lier Ago­ra. La som­me­lière et femme d’af­faires es­time que pour sur­vivre dans le monde de la res­tau­ra­tion, il ne faut pas uni­que­ment se dé­mar­quer der­rière les chau­drons. « Ce qui va ga­ran­tir la pé­ren­ni­té d’un éta­blis­se­ment, c’est vrai­ment une ges­tion hy­per­poin­tue et un ser­vice ex­cep­tion­nel », in­siste-t-elle.

PHO­TO : PA­TRICK WOODBURY, LE DROIT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.