BOT­TÉ D’EN­VOI DES AC­TI­VI­TÉS POUR LES EN­TRE­PRISES!

LE ROUGE ET NOIR

Le Droit Affaires - - Publireportage - rou­geet­noi­rot­ta­wa.com/billet

Les en­tre­prises qui veulent re­ce­voir des clients pour un évé­ne­ment spé­cial, dire mer­ci à leurs par­te­naires ou en­cou­ra­ger l’es­prit d’équipe dans leurs murs peuvent louer une loge ou des places en sec­tion Club lors d’un match lo­cal du ROUGE et NOIR. L’équipe d’Ot­ta­wa au sein de la Ligue ca­na­dienne de foot­ball fait la fier­té dans la ré­gion de Ga­ti­neau-Ot­ta­wa, ayant même rem­por­té la fa­meuse

Coupe Grey en 2016!

« L’en­goue­ment de la po­pu­la­tion et des gens d’af­faires en par­ti­cu­lier pour le ROUGE et NOIR est évident : avec en­vi­ron 25 000 spec­ta­teurs, nos par­ties lo­cales af­fichent gé­né­ra­le­ment com­plet », in­dique l’am­bas­sa­deur du ROUGE et NOIR, Jean-Guy Gor­ley qui cite l’am­biance ex­tra­or­di­naire qui règne au stade à cha­cune des ren­contres.

Pour les fran­co­phones

Si vous lui par­lez des REDBLACKS, le nom an­glo­phone de l’équipe, M. Gor­ley vous cor­ri­ge­ra tout de suite : «C’est le ROUGE et NOIR pour les fran­co­phones. Les pro­prié­taires et la di­rec­tion de l’équipe sont très fiers de leur proxi­mi­té avec la com­mu­nau­té fran­co­phone des deux cô­tés de la ri­vière des Ou­taouais. C’est vrai­ment im­por­tant pour eux. L’an­non­ceur mai­son est bi­lingue, les ser­vices en fran­çais sont iden­tiques à ceux of­ferts aux an­glo­phones, on fait des ac­ti­vi­tés dans des écoles et des mu­ni­ci­pa­li­tés fran­co­phones. On s’est as­su­ré que les ré­si­dents de l’Ou­taouais pour­raient voir la Coupe Grey lorsque les joueurs l’ont ap­por­té aux Pro­me­nades Ga­ti­neau en avril», af­firme l’am­bas­sa­deur.

Ré­com­pense

Une loge ou des billets de sai­son sont d’ailleurs des choix in­té­res­sants pour les en­tre­prises de la ré­gion. «Avec seule­ment neuf par­ties lo­cales, le coût d’achat de­vient très abor­dable pour les en­tre­pre­neurs qui cherchent une fa­çon ori­gi­nale d’of­frir une soi­rée mé­mo­rable à leurs clients, par­te­naires ou em­ployés. La cote d’amour du ROUGE et NOIR aug­mente sans cesse de­puis 2014; même les ar­ticles pro­mo­tion­nels du club comme les chan­dails ou cas­quettes s’offrent très bien en ca­deau», croit M. Gor­ley. Ges­tion­naire des ser­vices et du conte­nu, Mike Su­ther­land s’est joint au ROUGE et NOIR en 2014. L’ex-joueur des Re­ne­gades et des Alouettes croit que l’at­mo­sphère les jours de matches est unique : « Ça va au-de­là du foot­ball, c’est un évé­ne­ment so­cial. Il y a une grande par­ti­ci­pa­tion de jeunes adultes de 18 à 35 ans, des fa­milles, des jeunes en­tre­pre­neurs. On peut cir­cu­ler par­tout dans le stade du­rant la par­tie, prendre un verre der­rière la zone des buts, faire des pho­tos… Il faut le vivre une fois pour com­prendre. En plus, le billet donne un ac­cès gra­tuit au trans­port en com­mun, ce qui éli­mine les pro­blèmes de sta­tion­ne­ment », dit ce pas­sion­né. Le ROUGE et NOIR est l’un des trois clubs ap­par­te­nant au Ot­ta­wa Sports and En­ter­tain­ment Group (OSEG). Les deux autres sont le Fu­ry FC (soc­cer) et les 67’s d’Ot­ta­wa (hockey). Pour ré­ser­ver une loge ou des sièges en sec­tion club :

Jean-Guy Gor­ley

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.