La réus­site, c’est per­mettre à cha­cun de dé­ve­Lop­per son pLein po­ten­tieL !

Le Droit Affaires - - Publirepor­tage -

Sep­tembre 2008. Vi­cki La­fram­boise ouvre les portes de son ca­bi­net de ser­vices en or­tho­pho­nie à Ga­ti­neau, avec pour seuls com­pa­gnons son ma­té­riel et un pe­tit lo­cal. 10 ans plus tard, l’en­tre­pre­neure di­rige un se­cond ca­bi­net à Or­léans et compte une ving­taine d’em­ployés, dont 14 or­tho­pho­nistes! « Les pa­rents sont mieux in­for­més qu’avant », ex­plique Mme La­fram­boise. « Au­jourd’hui, ils sont plus conscients des pro­grès et des dé­fis d’ap­pren­tis­sage de leurs en­fants. En cas de doute, ils consultent », in­dique celle dont la clien­tèle est prin­ci­pa­le­ment com­po­sée de jeunes d’âge pré­sco­laire et sco­laire., « En plus d’of­frir des ser­vices à nos bu­reaux, nous avons éga­le­ment éta­bli de nom­breux par­te­na­riats avec la com­mu­nau­té (con­seils sco­laires, com­mis­sions sco­laires, gar­de­ries, agences com­mu­nau­taires, mé­de­cins, or­tho­don­tistes, etc.). » Des pa­rents in­quiets la contactent entre autres, lors­qu’ils ont des in­quié­tudes face au dé­ve­lop­pe­ment lan­ga­gier de leur en­fant, lorsque l’en­sei­gnant a sou­le­vé des dif­fi­cul­tés sur le plan aca­dé­mique, ou en­core lors­qu’ils dé­si­rent des ser­vices d’éva­lua­tion et/ou d’in­ter­ven­tion.

De l’aide Au fil des an­nées, Vi­cki La­fram­boise a pu consta­ter que la de­mande de ser­vices dans le sec­teur pri­vé est en plein es­sor puisque le ré­seau pu­blic ne réus­sit pas à ré­pondre à tous les be­soins. « Le fait d’être une grande équipe d’or­tho­pho­nistes nous per­met d’of­frir un plus large éven­tail de ser­vices. Qu’il s’agisse par exemple de dif­fi­cul­tés ar­ti­cu­la­toires, de bé­gaie­ment, de dif­fi­cul­té ou trouble du lan­gage (s’ex­pri­mer et com­prendre), de dys­lexie/dys­or­tho­gra­phie ou du trouble du spectre de l’au­tisme, nous sommes les pro­fes­sion­nelles de la san­té que les gens peuvent consul­ter pour re­ce­voir de l’aide », men­tionne la spé­cia­liste.

Crois­sance et ave­nir Pour l’ins­tant, le ca­bi­net d’or­tho­pho­nie Vi­cki La­fram­boise tente de ré­pondre à une de­mande sans cesse crois­sante. Pour éli­mi­ner la liste d’at­tente, il lui fau­dra conti­nuer d’agran­dir l’offre de ser­vice, tout en de­vant com­po­ser avec le fait que l’or­tho­pho­nie est un do­maine d’études contin­gen­té.

Dans sa boule de cris­tal, Mme La­fram­boise voit le dé­ve­lop­pe­ment de nou­veaux par­te­na­riats afin d’of­frir des ser­vices d’or­tho­pho­nie (consul­ta­tion, éva­lua­tion, for­ma­tion, confé­rence) en fran­çais par­tout au Ca­na­da. Elle sou­haite aus­si de voir un plus grand nombre d’hommes dans une pro­fes­sion où les femmes sont sur­re­pré­sen­tées. D’ici là, cette belle équipe pas­sion­née conti­nue de chan­ger des vies, un en­fant et un étu­diant à la fois!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.