UN LO­GI­CIEL COMME FÉE DES DENTS... DES DEN­TISTES !

LAN­CÉE IL Y A CINQ ANS, la firme Cu­mu­lus Den­tal à Ot­ta­wa planche sur la créa­tion d’un lo­gi­ciel 3D et d’une sonde pa­ro­don­tale, vi­sant à faire ga­gner temps et ar­gent aux den­tistes et à dé­tec­ter plus vite les pro­blèmes de gen­cive.

Le Droit Affaires - - Publireportage - par Dominique La Haye / Col­la­bo­ra­tion spéciale

L’in­no­va­tion est dans l’ADN du pro­prié­taire de l’en­tre­prise, Marc La­marre, lui-même un an­cien den­tiste. « C’est ma rai­son d’être », s’ex­clame-t-il avec en­thou­siasme. Son en­tre­prise a créé un lo­gi­ciel en trois di­men­sions qui per­met aux den­tistes et aux hy­gié­nistes den­taires de faire des prises de notes orales, qui sont aus­si­tôt trans­crites dans les dos­siers élec­tro­niques des pa­tients. « Ils n’ont qu’à par­ler au lo­gi­ciel pour in­clure toutes les choses qu’il y au­rait sur les dents, gen­cives, pro­fon­deurs de poche, cou­ronnes, trai­te­ments de ca­nal, im­plants, ponts. Bref, tout ce qu’on peut nor­ma­le­ment dé­crire sur un dos­sier pa­pier, on le fait di­rec­te­ment à l’or­di­na­teur avec un mi­cro­phone », ex­plique-t-il. Se­lon M. La­marre, ce lo­gi­ciel pré­sen­te­ment à la phase pi­lote dans cinq bu­reaux de den­tistes, per­met de sau­ver du temps et d’évi­ter les er­reurs de trans­crip­tion. Il es­time qu’avec ce pro­jet no­va­teur, les den­tistes pour­ront re­ce­voir un pa­tient de plus par jour et ain­si pos­si­ble­ment gé­né­rer 70 000 $ de pro­fits ad­di­tion­nels par an­née. Conçu en an­glais, ce lo­gi­ciel sus­cite l’in­té­rêt de la Chine et de l’Al­le­magne et pour­rait être tra­duit en plu­sieurs langues.

Marc La­marre

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.