MODE D'AF­FAIRES

Le Droit Affaires - - SOMMAIRE - par Isa­belle Rhéaume / Sty­liste

Adieu la vieille paire de bar­niques, place au­jourd'hui aux lu­nettes qui viennent peau­fi­ner votre look et ajou­ter du style et de la per­son­na­li­té.

Au­tre­fois per­çue comme un mal obli­gé mais né­ces­saire, la paire de lu­nettes est main­te­nant choi­sie avec beau­coup d’at­ten­tion. Tout comme la chaus­sure, cet ac­ces­soire peut ve­nir peau­fi­ner votre look et y ajou­ter du style et de la per­son­na­li­té.

Ça ex­plique peu­têtre pour­quoi, mal­gré l’avè­ne­ment des lu­net­te­ries en ligne et de la popularité des grandes chaînes, cer­tains au­da­cieux osent ou­vrir des bou­tiques in­dé­pen­dantes. Qu’est-ce qui pousse les consom­ma­teurs à se rendre dans ce type de com­merce ? As­su­ré­ment, la prise en charge com­plète et le ser­vice qui s’étend après la vente.

L’op­to­mé­triste Yves

Mi­chaud et l’op­ti­cienne So­phie Per­rier-Cô­té, co­pro­prié­taires de Phi­lé­mon mai­son d’op­tique de­puis un an et de­mi, dé­crivent bien les avan­tages d’être in­dé­pen­dant. « Les gens ne sont pas lais­sés à eux­mêmes, on est là pour bien les conseiller », disent les pro­prié­taires de la bou­tique de la mon­tée Paie­ment, à Ga­ti­neau. Tran­si­geant avec une clien­tèle fa­mi­liale et va­riée, les gens qui vont les voir veulent des pro­duits de qua­li­té et du­rables. Ils offrent des col­lec­tions ex­clu­sives, pro­duites à peu d’exem­plaires pour en as­su­rer l’uni­ci­té. Tout un atout pour les gens qui veulent se dé­mar­quer.

De son cô­té, Chic­co Op­tique, qui a aus­si ou­vert ses portes l’an der­nier, des­sert une clien­tèle jeune et bran­chée. Sa mis­sion est de dé­mon­trer que contrai­re­ment aux achats en ligne, vous pou­vez bé­né­fi­cier d’un ser­vice per­son­na­li­sé et ra­pide avec son la­bo­ra­toire sur place. « Il y a beau­coup d’imi­ta­tions sur internet. Des lu­nettes, ce n’est pas une paire de sou­liers », affirme Chi­co Kha­li­fé, op­ti­cien et pro­prié­taire de la bou­tique. L’en­tre­prise va bien­tôt ou­vrir une deuxième suc­cur­sale dans le sec­teur du Pla­teau, après celle du bou­le­vard Ma­lo­ney du sec­teur Ga­ti­neau.

Va­rié­té et uni­ci­té

Tous les ex­perts s’en­tendent, les mon­tures qui s’offrent à vous vont gran­de­ment va­rier se­lon votre pres­crip­tion.

Tous comme pour les vê­te­ments, vous évi­tez bien des tra­cas et des dé­cep­tions en vous lais­sant conseiller se­lon la forme de votre vi­sage et les cou­leurs qui vous conviennent, vous ga­ran­tis­sant un ré­sul­tat es­thé­tique. Choi­sir une bou­tique in­dé­pen­dante, c’est être pris en charge de l’exa­men jus­qu’à l’ajus­te­ment de votre mon­ture se­lon vos be­soins.

On ne porte pas né­ces­sai­re­ment la même paire de lu­nettes la se­maine lors­qu’on est au bu­reau que le week-end quand on fait ses courses. De plus en plus de gens pos­sèdent une garde-robe de mon­tures qu’ils choi­sissent au gré de leur hu­meur et du mo­ment de la jour­née. Comme on aime va­rier les vê­te­ments, on aime va­rier les mon­tures.

Yves Mi­chaud et So­phie Per­rier-Cô­té re­viennent d’un sa­lon à Pa­ris. Bien qu’il faille te­nir compte de notre pres­crip­tion et de ce qui nous va bien, cer­taines ten­dances se dé­marquent pour 2019: les lu­nettes s’ar­ron­dissent, le plas­tique se fait plus fin et on note un re­tour en force du mé­tal.

Oui, la lu­nette est avant tout un ac­ces­soire qui cor­rige notre vue, mais pour­quoi ne pas faire d’une pierre deux coups et la trai­ter comme un élé­ment mode qui ex­prime votre style et votre per­son­na­li­té ?

L’op­ti­cienne So­phie Per­rier-Cô­té et l’op­to­mé­triste Yves Mi­chaud, co­pro­prié­taires de Phi­lé­mon mai­son d’op­tique

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.