METTRE EN LU­MIÈRE TOUTES LES FEMMES

L’EN­TRE­PRE­NEU­RIAT FAIT PAR­TIE DE L’ADN des femmes noires im­mi­grantes fran­co­phones, se­lon le Re­grou­pe­ment Af­faires Femmes ( RAF ), qui lan­ce­ra cet au­tomne la pre­mière édi­tion du Mar­ché afro­ca­ri­béen d’Ot­ta­wa.

Le Droit Affaires - - RESSOURCES HUMAINES - par Do­mi­nique La Haye / Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

« Il y a beau­coup d’en­tre­pre­neures dans la ré­gion de la ca­pi­tale na­tio­nale qui sont is­sues de l’im­mi­gra­tion », fait va­loir Sa­bine Da­niel, la pré­si­dente du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion du RAF.

L’or­ga­nisme, créé il y a 13 ans à Ot­ta­wa par sa mère Vio­lène Ga­briel, une in­fir­mière im­mi­grante, vise no­tam­ment à mettre en lu­mière les femmes noires fran­co­phones et fran­co­philes, qui se dé­marquent dans leur com­mu­nau­té.

« Les femmes im­mi­grantes sont très en­tre­pre­neures, sur­tout les femmes an­tillaises ou afri­caines qui viennent sou­vent de mi­lieux où elles avaient des bou­tiques ou des mar­chés d’ali­men­ta­tion. Alors quand elles ar­rivent au Ca­na­da, si elles ne peuvent pas se trou­ver un em­ploi, elles conti­nuent leur en­tre­prise », ex­plique Mme Da­niel.

Avec l’aide de trois femmes en­tre­pre­neures membres de l’or­ga­nisme, le RAF planche pré­sen­te­ment sur le lan­ce­ment d’un mar­ché afro-ca­ri­béen. L’évé­ne­ment, qui s’ins­pire du Sa­lon des mé­tiers d’art de Mon­tréal, per­met­tra aux vi­si­teurs d’y re­trou­ver des pro­duits et ser­vices tels que des dé­co­ra­tions ar­ti­sa­nales, des huiles es­sen­tielles, du beurre de karité ou autres que l’on trouve plus fa­ci­le­ment dans les An­tilles ou en Afrique.

Sa­bine Da­nielPré­si­dente du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion du RAF

Des membres du Re­grou­pe­ment Af­faires Femmes cé­lèbrent l'ob­ten­tion d'un prix Lau­rier dé­cer­né à l'or­ga­nisme de l'an­née lors du ré­cent ga­la de re­mise des prix Ber­nard Grand­maître.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.